Skip Navigation Links
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

Traduction: 2017-18 Bruno Vézina et Micheline Deschreider (Maison d’édition La Loi Une (Allemagne))

À PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: Cette ‘Retransmission en channeling’ fait partie des transcriptions de réunions d'étude hebdomadaires et de méditation de Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle est offerte dans l'espoir qu'elle pourra vous être utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent systématiquement, nous vous demandons de faire appel à votre discernement et à votre jugement lorsque vous évaluerez cette transcription. Si quelque chose trouve un écho en vous, très bien, sinon laissez-le de côté, car ni nous ni ceux de la Confédération ne souhaitent constituer une pierre d'achoppement pour quiconque.

Méditation du samedi

14 décembre 1986

Question du groupe: C’est en lien avec la saison, plus précisément avec la naissance du Christ, la vie du Christ, et s’il peut y avoir des divergences dans le temps, le lieu et ce qu’il avait à enseigner et quelques requêtes secondaires au niveau de l’aspect de la naissance virginale, comment cela a été accompli et la signification de Noël en lien avec Jésus.

(Retransmission par Carla)

Je suis Q’uo, et nous vous saluons dans l’amour et la lumière du Créateur infini, au nom et au service duquel nous répondons à votre appel. Nous saluons chacun de vous ce soir et nous vous remercions pour le privilège de nous permettre de partager nos réflexions avec vous. Nous vous demandons avec insistance, comme toujours, de vous rappeler que nous vous offrons nos opinions et nos croyances, non pas l’infaillibilité. C’est pourquoi, écoutez-nous avec bonne volonté, mais laissez tomber les pensées qui sembleraient ne pas vous être utiles.

Nous constatons qu’en parlant de Jésus le Christ, nous devons être plus prudents que d’habitude afin de ne pas enfreindre le libre-arbitre parce que cette entité est d’une importance capitale pour certaines personnes qui sont ici présentes et nous souhaitons que nos paroles ne soient pas des pierres d’achoppement, ni la traversée improductive d’un désert mais bien des révélations utiles à des fins d’information. Il y a des niveaux de compréhension au-dessus de ceux que vous appréciez en troisième densité, et qui sont nécessaires pour saisir pleinement la nature de Jésus le Christ. Pour vous qui cherchez, cette entité restera en partie un mystère pour l’esprit conscient, non pas parce qu’il y eu une intention d’être mystérieux, mais parce que la nature du Christ est mystère.

Nous progressons avec une relative lenteur parce que nous travaillons avec cet instrument en vue d’un équilibre plus délicat avec moins de contrôle de notre part et plus d’abandon de la part de l’instrument, ce qui demande moins d’énergie en vue d’une retransmission de pensées adéquate. Nous espérons que cela permettra à l’instrument de travailler à un niveau plus profond, tout en restant consciente. Nous vous remercions pour votre patience.

Pour continuer, l’entité connue comme Jehoshua et que les Grecs appelaient Jésus, ou plutôt, Jésu, est née très près du milieu de l’été, très peu d’années avant l’année suggérée par vos récits, approximativement cinq ans et demi. Nous croyons que cela est la mesure correcte. Nous pouvons seulement dire que c’était au milieu du septième mois. Nous sommes désolés, mais votre numérotation n’a pas beaucoup de sens pour nous, nous comprenons vos lunes, mais pas vos numéros.

Nous ne pouvons pas parler de ce que cet instrument appelle la naissance virginale, et invoquons la Loi de Confusion disant seulement que chaque nouvelle âme s’éveille d’abord à sa perception d’elle-même en tant qu’être éternel qui a connu la naissance virginale. L’évènement a été difficile et la naissance réellement humble, bien qu’illuminée par une illusion d’optique, pourrions-nous dire: une configuration très insolite dans les cieux, qui a fait apparaître pendant quelques uns de vos mois, un inhabituel amas de lumière exceptionnellement lumineux dans le ciel nocturne.

La combinaison du Christ avec un canal au service de la vie a été puissante, et de nombreux évènements psychiques ont eu lieu avant et après l’évènement ainsi que lors de celui-ci. Des rois-astrologues ont effectivement fait route en suivant l’étoile, bien que l’arrivée ait eu lieu environ un an et demi plus tard. Cela est en effet une aventure spirituelle à laquelle vous feriez bien de réfléchir lorsque vous approchez de votre propre étable pour y chercher le nouveau-né, guidés par l’espérance: la plus brillante étoile de votre être.

L’entité Jésus a été aimé et a aimé en retour, mais son esprit le poussait à la solitude car, bien que trop jeune pour avoir mis en place à sa propre satisfaction, la nature de son être, il avait une immense soif de sagesse. Vous auriez appelé cette entité un enfant prodige. L’entité a enseigné beaucoup, beaucoup plus de choses que ce qui a été écrit, et aurait pu continuer à enseigner pendant une éternité, bien que ce qui a été retenu soit assez proche du contenu de l’enseignement général pour que nous ne choisissions pas de saisir cette occasion pour ajuster les enseignements qui ont été consignés. Ce n’est pas seulement parce qu’il y a infraction au libre-arbitre, bien que cela fasse également partie de notre prudence; nous ne voulons pas non plus influencer ceux qui ne sont pas intéressés par le Christ pour qu’ils modifient leurs points de vue.

Au-delà et hormis tout ce qui a été écrit sur le Christ, il est le Christ, et aussi ce que cet instructeur, ce canal et représentant du Créateur appelé le Saint–Esprit, appelez- le comme vous voulez. Il y a beaucoup, beaucoup de manières dont le Christ parle à chacun, chaque fois que l’oreille intérieure est ouverte, que vous prêtez une oreille attentive non pas passivement, mais en apprenant avec une sincère attention.

Le concept du Christ était celui-ci: --- l’Infini Intelligent étant expérimenté par le Logos et par l’entremise du Logos, entrerait dans une expérience de troisième densité sans effacer la personnalité de celui connu comme Jésus, mais s’approchant plutôt dans la plus grande harmonie possible de cette entité. Il était nécessaire que quelqu’un voulût bien sacrifier une incarnation au plaisir et à l’affliction sans cesse croissants du Créateur, faisant l’expérience de ce que cet instrument appellerait «les frondes et les flèches de la fortune outrageante», car il est de la nature du Christ et de la nature de la troisième densité que réagissent les deux se percevant l’un et l’autre: la troisième densité avec un manque de compréhension et le Christ avec émerveillement, joie et sacrifice. Telle est la peine de votre illusion et la joie du sentiment et de la communion.

À la fin, Jésus l’homme, est devenu si capable de supporter à la fois la joie et l’affliction que l’entité a cessé d’expérimenter le Créateur, et pendant de longues périodes il est devenu le Créateur faisant l’expérience de la troisième densité. Telle est la transmission parfaite de l’amour. La réalisation de la transmission parfaite a été le mystère de l’union entre Créateur et illusion.

Après cette liaison, la charge de transmettre a commencé à fatiguer assez rapidement l’instructeur-maître Jésus. Au moment de la crucifixion, comme cet instrument l’appelle, il n’est presque plus resté de larmes à verser, il n’y a pas eu d’os qui n’ait été brisé, il n’y a pas eu d’amitié qui n’ait été trahie sous une forme ou une autre. Néanmoins, Jésus le Christ a bien vécu et n’a pas arrêté de transmettre jusqu’à ce que le souffle quitte le véhicule physique. Nous témoignons à ce Christ des remerciements de grâce et de joie, nous ne suggérons pas d’en faire un culte ou de ne pas en faire un culte, mais plutôt de célébrer le Créateur se déversant dans un canal qui a pu partager pleinement la nature du Logos, la nature de l’amour, le puissant et terrible amour du Créateur.

Vous demandez ce que Jésus le Christ penserait de la façon dont vos peuples célèbrent Noël. Mes amis, Jésus est très satisfait. Il est satisfait de tout ce qui est donné et reçu de l’amour, de la générosité et de la bonne humeur. Cette entité n’a jamais confondu la vie personnelle qu’elle a vécue avec le Christ qu’elle a canalisé, et à la fin elle s’est complètement abandonnée, mais a toujours connu la source et l’a appelée ‘le Père’. Appelez-la comme vous voulez. Nous n’avons pas de dogme ou doctrine, mais nous célébrons l’amour.

Le Créateur est satisfait de ceux qui célèbrent l’avènement de la lumière dans l’obscurité. Mais ce Créateur célèbrera aussi le même évènement à un autre niveau dans chacune de vos vies, quel que puisse être votre période de célébration, ou chaque fois que votre étoile vous guide.

Nous constatons que la concentration demandée à cet instrument l’a fatiguée plus rapidement que d’habitude, c’est pourquoi nous allons cesser de parler à travers cet instrument et tenter de transférer le contact, avec des excuses, à celui connu comme Jim, qui en ce moment, nous annonce en termes non équivoques que nous faisons un mauvais choix. Nous ne le pensons pas. Nous laissons cet instrument dans l’Amour et la Lumière.

(Retransmission par Jim)

Je suis Qu’o, nous saluons à nouveau chacun de vous dans l’Amour et la Lumière pour terminer ce que nous avions commencé par l’intermédiaire de celle connue comme Carla.

Dans notre discussion nous sommes arrivés à celui connu comme Jésus, et nous souhaitons partager quelques informations sur les perceptions que celui-ci aurait peut-être communiquées sur les modèles et rituels, par l’occasion de ce qui est appelé la Messe de la naissance du Christ. En effet, en chaque entité qui cherche des réponses aux mystères de la vie, il y a une période au cours de laquelle les activités de l’entité diminuent, et où le centre d’attention est dirigé vers l’intérieur.

La période féconde, en termes d’expérience acquise, est considérée au sein de l’être intérieur, comme étant un fondement dans lequel il pourra s’ancrer pour faire face à l’avenir. Au cœur de chaque entité cherchant des expériences de vérité, arrive le moment où il y a un nouveau commencement, qui est souvent précédé d’épreuves qui testent ce qui a été appris et appliqué à l’expérience. Par ces épreuves, l’entité atteint les limites de son être, et par un sacrifice de ses propres connaissances et inconnaissances, s’abandonne à cette force qui est d’une importance capitale dans le modèle de vie, que vous pouvez appeler le Créateur, l’Amour ou la Conscience christique, si vous voulez.

Ensuite, avec cet abandon vient la possibilité d’un nouveau champ de prise de conscience et d’expérience au sein du chercheur. Au moment où chacun de vos peuples prend part aux célébrations au nom de Jésus le Christisé, tous participent aussi d’une certaine façon à ce rituel de renouveau et de résurrection de la Conscience Christique dans chacun des véhicules manifestés qui ont le Logos comme source et motivateur dans la grande expérience de l’évolution dans laquelle chacun de vous s’engage.

Il y a bien sûr, beaucoup de distractions à tout modèle de vie et célébration, telles que cette période vous en a fourni une nouvelle fois.

En ce moment nous pensons que nous avons partagé ce qui est conforme à notre perception de votre demande. Nous voudrions donc vous demander maintenant si nous pourrions parler d’autres sujets ou tenter de clarifier ce que nous avons partagé ce soir. Y a-t-il d’autres requêtes à ce moment?

J: Ai-je bien compris que la naissance de Jésus a eu lieu en plein été, ou ai-je mal entendu?

Je suis Qu’o, nous avons parlé ainsi mon frère. Devons-nous parler de façon à poursuivre?

J: Et la naissance du Christ s’est produite environ cinq ans et demi avant la date que nos historiens croient être la naissance réelle du Christ. Est-ce correct?

Je suis Qu’o et aussi précisément que nous pouvons percevoir votre façon de mesurer le temps, ce chiffre est relativement exact.

Pouvons-nous répondre, plus en détail, mon frère?

J: Quel était le nom de l’entité qui a donné la naissance physique à l’enfant Jésus ?

Je suis Qu’o, et nous constatons que la traduction littérale du nom de l’entité, comme vous l’appelez, n’est pas possible, mais elle s’approche du complexe vibratoire sonore qui est connu par vos peuples, comme Marie.

Pouvons-nous poursuivre, mon frère ?

J: De la leçon de ce soir, je pense que j’ai compris que Jésus, avant de s’incarner, avait choisi de le faire dans la troisième densité, mais qu’il lui avait en quelque sorte été accordé la possibilité d’éviter le processus du voile, par lequel, les êtres de troisième densité doivent normalement passer avant de s’incarner dans cette dimension-ci. Est-ce correct?

Je suis Qu’o, et cela est exact dans une certaine mesure, bien que nous voyions une certaine difficulté à une explication complète de la nature de la prise de conscience qui a été vécue par celui connu comme Jésus. Cette entité a pu conserver des voies de perception, dirons-nous, qui ont été facilement activées de façon séquentielle pendant qu’il était incarné, et cela, selon l’expérience acquise tout au long de l’incarnation, de telle sorte qu’au final, cette entité a été en mesure de canaliser et de vivre l’Amour du Père que vous pourriez appeler le Logos, d’une manière qui était en résonnance harmonieuse avec la personnalité, dirons-nous, de celui connu comme Jésus sans occulter que …

(Fin du côté I de la bande)

(Retransmission par Jim)

Je suis Qu’o, et je suis à nouveau auprès de cet instrument. Puisque nous avions terminé notre réponse, nous allons demander s’il pourrait y avoir une autre requête dont nous pourrions discuter, mon frère.

J: Pourquoi était-il nécessaire ce soir pour ceux qui retransmettent, d’être dans un état plus profond de concentration, dirais-je, afin de pouvoir transmettre ?

Je suis Qu’o, il y avait deux raisons. Tout d’abord, le sujet en question était au cœur des modèles incarnationnels de certains au sein de ce groupe, donc il y avait un risque supplémentaire pour une éventuelle violation du libre-arbitre. Deuxièmement, la nature des questions étant particulièrement spécifique, pour répondre en donnant des informations appropriées, il fallait que ceux qui servent d’instruments, aillent dans des parties plus profondes de l’esprit conscient, afin que moins d’électricité statique – dirons-nous – soit susceptible d’interférer avec les concepts transmis.

Pouvons-nous parler davantage?

J: Merci beaucoup, cela a bien éclairci le sujet. J’ai seulement encore une autre question. Eh bien, permettez-moi d’abord de vous demander ceci: y a-t-il eu d’autres incarnations de l’entité connue sous le nom de Jésus sur la planète Terre ?

Je suis Qu’o. Et nous constatons qu’il n’y en a pas eu, mon frère. Pouvons-nous parler davantage?

J: Y aura-t-il une autre incarnation de cette entité sur la planète Terre ?

Je suis Qu’o. Et nous constatons que ce n’est pas l’entité connue sous le nom de Jésus qui devrait apparaître de nouveau, mais c’est plutôt la Conscience Christique qui devrait traverser ceux de votre population qui auront préparé une place pour cette Conscience.

Pouvons-nous parler davantage, mon frère?

J: Je suis un peu désorienté. Pouvez-vous expliquer plus en détail un lieu en rapport avec cet évènement ?

Je suis Qu’o. Nous avions commencé à parler d’une telle préparation dans la partie finale de notre message d’ouverture de ce soir, lorsque nous avions parlé de ces chercheurs de vérité qui se retirent à l’intérieur du Soi, sont ancrés dans le fondement de ce qui a été acquis de l’expérience, cherchent à atteindre ce qui est enveloppé dans le mystère, et tentent de mettre en avant dans le schéma incarnationnel les conditions appropriées qui permettront la même transmission d’amour que celui connu comme Jésus a accomplie dans son modèle de vie.

Ce «rituel de célébration» comme nous avons appelé le processus, est celui que chacun observe d’une certaine façon pendant la période au cours de laquelle la naissance de celui connu comme Jésus, est célébrée. Le processus a été démontré par l’incarnation de celui connu comme Jésus, aboutissant finalement à la résurrection de la Conscience Christique dans le modèle de vie du chercheur résidant dans l’illusion de troisième densité. Ainsi par un tel exemple, la recherche et l’exercice de la foi font que le chercheur prépare une place à la résurrection, à l’intérieur du modèle de vie, dirons-nous.

Pouvons- nous parler plus en détail, mon frère ?

J: Non, je crois que je comprends. Voilà toutes les questions que j’ai. Je vous remercie.

Je suis Qu’o, et nous vous remercions mon frère. Y a-t-il d’autres questions maintenant?

H: J’en ai quelques unes, peut-être juste une. Immédiatement après que le Christ ait quitté le tombeau, est-ce que son corps était solide, ou bien serait-il passé à travers les portes, comme une vapeur ?

Je suis Qu’o. L’entité connue sous le nom de Jésus au moment connu comme étant la résurrection, a été à même de transmettre l’Amour du Père ou Logos à un point tel, qu’il a été en mesure d’influer sur la structure de son véhicule physique, de sorte qu’il l’a rempli de lumière, et qu’il a été à même de manifester à la fois les caractéristiques de votre illusion de troisième densité, lorsque c’était approprié, et capable aussi d’affiner sa focalisation de la lumière au point d’être apte à se déplacer au travers ce que vous voyez comme des matériaux solides au sein de votre illusion de troisième densité.

Pouvons-nous parler plus en détail, mon frère ?

H: Non, ça éclaircit bien la première question et la deuxième aussi. Voilà toutes les questions. Je vous remercie.

Je suis Qu’o, et nous vous remercions mon frère. Y a-t-il une autre question à ce moment-ci?

J: Pouvez-vous expliquer la configuration dans le ciel, dont vous avez parlé,et qui a créé l’illusion d’optique d’une illumination ou d’un amas de lumière au temps de la naissance du Christ ?

Je suis Qu’o, et nous faisons une pause pour permettre à cet instrument d’aller un peu plus profondément. Les motifs de lumière qui sont devenus de toute évidence apparents à l’œil physique de ceux du voisinage de ce qui est appelé la Terre Sainte, ont été produits par un alignement inhabituel tant de planètes que de constellations d’étoiles qui ont semblé concentrer leur éclat sur un point qui paraissait bien plus proche de votre planète Terre que la Lune elle-même, de sorte que la lumière projetée par l’alignement de ces corps célestes s’approchant de la sphère terrestre a été considérée comme étant un point focal vu comme un signe par ceux qui étudiaient les cieux, et plus particulièrement les étoiles.

Pouvons-nous parler plus en détail, mon frère ?

J: Est-ce que cette configuration ou cet alignement des corps célestes était une coïncidence, ou bien s’est-elle produite pour accomplir la prophétie de la naissance de Jésus le Christ ?

Je suis Qu’o, et nous pouvons noter que cet alignement a été un événement cyclique faisant partie intégrante du cycle de votre sphère planétaire, qui a provoqué une sorte d’ouverture dans les mondes métaphysiques, dirons-nous, et qui a été le signal pour celui appelé Jésus, de commencer son service de la manière maintenant connue comme son expérience d’incarnation.

Pouvons-nous parler davantage mon frère ?

J: Si cette configuration est cyclique, quand se reproduira-t-elle ?

Je suis Qu’o, et cette configuration particulière ou cette occasion d’affiner la focalisation de la conscience, est celle qui apparaît près de la fin de ce que beaucoup de vos peuples appellent un cycle majeur d’évolution, qui compte environ 25 000 de vos années. Cette opportunité permet à ceux d’une population planétaire qui sont prêts pour la moisson ou le passage de densité, comme vous dites, d’entreprendre les dernières leçons qui permettront ce passage. L’affinage de la focalisation de la conscience est la possibilité générale qui est fournie à tous d’une manière unique à chacun.

Pouvons-nous parler davantage, mon frère ?

J: Je vous remercie. Cela clarifie les choses. Avons-nous bien localisé l’endroit exact de la naissance de Jésus ?

Je suis Qu’o, et nous constatons que cet endroit demeure encore un mystère pour vos peuples.

Pouvons-nous parler plus en détail, mon frère ?

J: Serait-il possible pour vous de nous dire à peu près où est l’emplacement, alors ?

Je suis Qu’o, et nous ne sommes pas en mesure d’amener cet instrument suffisamment en profondeur, jusqu’aux racines de l’arbre de son esprit pour la transmission de ces informations, et nous nous excusons pour cette limitation. En effet, nous constatons que la mise au point nécessaire pour cette transmission particulière a commencé à faiblir quelque peu chez cet instrument.

Pouvons-nous tenter une autre demande maintenant ?

J: Non merci, voilà toutes les questions que j’ai.

Carla : J’aimerais poser une dernière question, puis avec reconnaissance, vous encourager à poursuivre rapidement, car il me semble que l’instrument est vraiment fatigué. Je sais que cela a été éprouvant pour moi aussi. Mais je vous remercie d’être venus. Tout d’abord deux choses. Juste oui ou non. Avez-vous voulu dire un cycle de 25 000 ans ou un cycle de 75 000 ans, parce que vous avez dit «cycle majeur» ?

Je suis Qu’o, et nous voulions utiliser le terme ‘majeur‘ pour signifier le cycle de 25 000 ans, en réservant le terme de ‘maître’ pour l’ajout de trois cycles de 25 000 ans.

Carla : D’accord. La dernière question est juste oui ou non, mais je vais m’avancer un tout petit peu plus, parce que j’ai réfléchi à ce que vous aviez dit plutôt au sujet des mystères, et le vrai mystère, je veux dire, est que vous n’avez pas refusé de répondre tout cela! Mais, il y a une chose à laquelle vous avez fait allusion, mais c’était là un vrai mystère, je veux dire que c’était une contradiction, ce qui est bien sûr la nature des choses spirituelles et c’était ceci: vous m’avez fait penser pendant un moment que Jésus était (eh bien, nous l’avons constaté dans d’autres informations que nous avions obtenues) un pèlerin qui avait décidé qu’il était apte à faire ce travail et il est venu ici. D’autres informations nous ont appris qu’il avait été éveillé à certaines levées du voile qui se sont répétées jusqu’à ce qu’il soit réellement conscient. Donc fondamentalement, il a été un canal du Christ tout au long de sa vie, bien qu’il y ait toujours une distinction entre Jésus l’homme et le Christ.

Maintenant, il y a une chose que vous avez dite, qui fait allusion au mystère, et c’est qu’ultimement le Christ est Jésus, ce qui pourrait suggérer plus ou moins une situation de ‘walk-in’ où le Christ est entré dans ce corps et a pris fondamentalement le contrôle sur la conscience. Toutefois, vous avez dit aussi que celui connu comme Jésus n’a jamais oublié que ce n’était pas lui, mais le Créateur qu’il retransmettait. Est-ce là le cœur du mystère que vous ne pouvez pas expliquer d’une manière satisfaisante aux esprits de troisième densité ?

Je suis Qu’o, ceci est en effet le mystère, ma sœur, car dans l’illusion de troisième densité chaque chercheur de ce que vous appelez la vérité, se place dans une position de réceptivité à cette vérité par l’intensité de sa recherche, la force de sa foi et de sa volonté, de sorte qu’à un certain moment dans le cycle des incarnations, il est possible pour un tel chercheur, non seulement de découvrir ce qu’il cherche, mais de devenir ce qu’il cherche! Telle est la signification de la résurrection en troisième densité. Le chercheur construit de ses mains de mortel une vie manifestée qui peut être construite de telle façon, en termes métaphysiques, que ce qui est connu comme l’amour, peut circuler à travers l’être de manière tellement pure qu’il resplendit pour ce qu’il est, c’est-à-dire la pure et vierge conscience du Créateur unique se déplaçant afin d’acquérir l’expérience de la création produite à partir de Lui-même, et de faire cela selon le modèle de vie des êtres incarnés en troisième densité qui ont préparé cet endroit d’après leur propre modèle de vie, et ainsi, ne reçoivent pas seulement ce qui a été projeté, mais deviennent ce qui était recherché.

Pouvons-nous parler davantage, ma sœur?

Carla: Non, c’est suffisamment de matière à réflexion. Je vous remercie vivement pour cette élégante réponse.

Je suis Qu’o et nous vous remercions, ma sœur. À présent nous allons demander s’il y aurait éventuellement une brève question finale avant de terminer cette séance.

T: Oui, ceci est la vraie signification, ce que vous venez de dire est fondamentalement ma façon de penser – je me demande si cela est vrai – le vrai sens de la réalisation de l’Unicité, devenir Un, le physique et le Soi supérieur en termes très simples, devenir vraiment Un, lorsque le point que venez de décrire est atteint. Est-ce que c’est fondamentalement correct ?

Je suis Qu’o, et cela est correct, mon frère, parce que l’héritage de chaque partie du Créateur unique est le Créateur unique. Il y aura là beaucoup à apprendre pendant le temps de l’incarnation dans l’illusion de troisième densité, où les voiles de l’oubli sont mis en place afin de permettre à cette expérience dans l’illusion, d’être d’une intensité qui fournit à chacune des parties du Créateur toute la gamme des possibilités de connaître la puissance de l’Amour pour racheter et ressusciter jusqu’à la plus minuscule partie du Créateur. Ainsi, lorsque tout chercheur arrive au point où il peut retransmettre aussi parfaitement le Créateur dans son aspect d’amour, alors chaque partie du modèle de vie prend une apparence de sainteté et tout est vu comme sacré.

Pouvons-nous encore parler, mon frère ?

T: Non, c’était bien, merci.

Je suis Qu’o, et nous vous remercions, mon frère. À présent nous devons prendre congé de cet instrument et de ce groupe avec nos immenses et joyeux remerciements à chacun, d’avoir permis à nos humbles pensées d’être exprimées au travers de mots, pour chaque cœur et mental. Encore une fois, nous rappelons à chacun de vous que nous cherchons comme vous le faites, avec espoir et fidélité, mais aussi avec faillibilité. Accueillez ces mots avec discernement et utilisez-les comme vous voulez, délaissant ceux qui n’ont pas de signification pour vous. Nous sommes connus de vous comme étant ceux de Qu’o, et nous vous laissons maintenant dans l’Amour et la Lumière du Créateur infini unique. Adonaï, mes amis, Adonaï vasu borragus

  Skip Navigation Links

Copyright © 2018 L/L Research