Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

A PROPOS DU CONTENU DE LA TRANSCRIPTION QUI SUIT: Cette transmission reçue en télépathie est extraite des transcriptions de réunions hebdomadaires d’étude et de méditation tenues à Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle vous est offerte dans l’espoir qu’elle vous sera utile. A l’instar des entités de la Confédération qui insistent toujours sur ce point, nous vous invitons à faire appel à votre discernement et à votre jugement pour évaluer son contenu. Si vous percevez de la vérité, tant mieux. Si vous ne vous sentez pas sur la même longueur d’onde, laissez de côté; car ni nous, ni ceux de la Confédération ne souhaitent mettre des obstacles en travers de votre chemin.

CAVEAT: La présente transcription a été vérifiée mais peut encore demander des corrections. Si vous constatez des erreurs, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous ferons un plaisir de les corriger. (Traduction française: Micheline Deschreider)

Méditation du dimanche

25 mars 2007

Question du groupe: Par la construction physique de l’homme et de la femme, il semblerait que dans la relation sexuelle, l’homme soit enclin à avoir un orgasme, et la femme non. Y a-t-il une raison métaphysique à cette différence apparente?

(Retransmission par Carla)

Nous sommes ceux connus de vous comme étant le Principe de Q’uo. Salutations dans l’amour et dans la lumière du Créateur infini unique au service de qui nous venons vers vous ce jour. C’est pour nous un plaisir et un honneur d’être conviés à votre cercle de recherche, et nous saluons tous ceux qui ne sont pas sur les lieux dans la création d’un cercle global de recherche ainsi que ceux qui sont sur les lieux [1] Nous vous remercions beaucoup de créer du temps dans cette journée pour chercher la vérité, et nous nous sentons humbles devant votre espoir que nos pensées vous soient utiles. Et nous les partagerons volontiers.

Comme toujours, cependant, nous voudrions demander que chacun de vous soit responsable de ses propres perceptions de ces pensées. Si vous souhaitez en faire usage et qu’elles aient pour vous une certaine résonance, alors n’hésitez pas à suivre le chemin de cette résonance. Si elles ne semblent être pour vous que de bonnes paroles qui ne vous émeuvent pas particulièrement, alors elles ne vous conviennent pas. Car quand vous tombez par hasard sur des informations subjectivement utiles à votre progression spirituelle, elles établissent une sorte de résonance. Si vous voulez suivre le chemin de cette résonance lorsque vous recevez des informations, vous découvrirez que vous ne pouvez pas vous tromper.

Nous vous remercions de faire cette discrimination parce que nous souhaitons que vous rejetiez, parmi les pensées que nous offrons, celles qui ne vous aident pas. De cette façon, nous sommes sûrs de ne pas transgresser votre libre arbitre.

Le libre arbitre est, pourrions-nous dire, comme le souffle vital de l’expérience humaine. En parfaite libre volonté, vous vous êtes placés dans une incarnation qui est une sorte d’illusion plus lourde que l’illusion dans laquelle demeurent en général les entités qui font partie de la Création du Père. Il y est plus difficile de connaître la vérité parce que cette vérité est soigneusement dissimulée par le voile entre conscient et subconscient. Vous ne vous souvenez plus pourquoi vous êtes venus, ni comment accomplir l’existence que vous espériez accomplir avant de prendre naissance. Vous êtes en mesure d’avoir la complète libre volonté, mais vous devez découvrir qu’elle signifie, et que vous avez aussi la responsabilité de définir le jeu que vous allez jouer dans votre vie: ses règles et ses enjeux.

En arrivant dans de lourds corps chimiques qui se reproduisent au moyen de relations sexuelles, congrès sexuel ou rapports sexuels (ces trois termes étant considérés comme équivalents), vous êtes arrivés dans un monde d’émotions, désirs, attentes et craintes intenses. La tendance des gens disposant d’un libre arbitre et qui n’ont pas le désir de fonder une famille est d’éviter les expériences de rapports sexuels avec des partenaires qui eux souhaitent être en couple et fonder une famille. Dès le début de votre histoire sur cette planète, il y a eu une règle très claire et définitive: si vous avez des relations sexuelles, vous avez des chances d’avoir un enfant en résultat de ce congrès sexuel. Si vous ne voulez pas avoir d’enfant, vous n’avez pas de congrès sexuel.

Les technologies que vos sciences vous ont données ont créé des moyens par lesquels la fonction de porter des enfants est évitée pendant le congrès sexuel, grâce au contrôle de naissances. Ceci crée une situation différente en termes de dépense d’énergie. Dans le premier cas, quand il n’y avait pas de contrôle des naissances, quand vous souhaitiez bien traiter une femme et que vous étiez un homme d’honneur, tel que défini par la culture de l’époque, vous courtisiez cette femme, vous épousiez cette femme, et vous fondiez une famille avec cette femme. En fait, dans bon nombre des premières cultures, l’homme se mesurait à sa capacité d’entretenir une famille heureuse.

Semblablement, dans ces temps anciens, la position définie de la femme dans la société était celle d’une compagne qui devait être l’assistante de l’énergie masculine, de l’époux, du nourricier, du chasseur. L’organisation archétypale de l’homme et de la femme restait très proche de l’archétype dans la vie consciente, en vertu de la règle qui envoyait l’homme chasser et cueillir et rapporter à la maison de qui était nécessaire, tandis que l’énergie féminine nourricière et inspirée tenait le foyer heureux, élevait les enfants, et créait l’atmosphère qui produit un corps heureux, un mental heureux, et un esprit heureux.

La raison pour laquelle cette situation apparemment déséquilibrée a si bien fonctionné au bénéfice spirituel de tous est simplement la suivante: ce que l’homme et la femme perdaient en jouant les rôles qu’ils jouaient était compensé par le plaisir mutuel d’un foyer heureux et la conscience qu’ils avaient créé ce foyer heureux à partir de l’affection qu’ils avaient l’un pour l’autre et pour le Créateur.

Les temps dont vous faites l’expérience pour le moment sont des temps dans lesquels le contrôle des naissances est généralement possible. En conséquence, l’attirance entre hommes et femmes, quel que soit leur genre physique apparent, se fait entre gens qui prennent soin l’un de l’autre. Cela est une impulsion potentiellement bonne qui pourrait créer des échanges d’énergie Service D’Autrui et au service du Créateur. Quand il n’est pas nécessaire de se préoccuper de la conception d’enfants, l’atmosphère du congrès sexuel change en ce sens qu’elle est partagée en connaissance de cause par deux personnes qui souhaitent simplement créer un échange d’énergies plutôt que par deux personnes qui souhaitent avoir une famille. Ces vibrations sont très différentes les unes des autres.

D’abord, quand il y a toujours la conscience qu’un congrès sexuel peut avoir pour conséquence la naissance d’un enfant, il y a une conscience instinctive de la puissance de la sexualité. Homme et femme, réunis dans un rapport sexuel, savent qu’ils sont en train de faire usage du pouvoir de leur sexualité pour créer de la vie. Cela crée une atmosphère potentiellement favorable à des transferts d’énergie approchant le sacré.

Le terrain de sports est maintenant aplani. Ceux qui souhaitent avoir des rapports sexuels peuvent le faire sans crainte de créer des enfants. Et en conséquence, cette première raison de valoriser la sexualité a disparu. Vous ne faites pas usage de votre pouvoir pour créer de la vie, du moins pas de la vie physique si vous utilisez le contrôle des naissances ou si vous vous êtes rendus stériles par d’autres moyens. Que faites-vous donc alors, par rapport aux échanges d’énergies dont font indubitablement l’expérience les entités quand elles ont des rapports sexuels?

Ce dont ces entités font l’expérience, potentiellement, c’est du bon usage du pouvoir, et pour être spécifique, du bon usage du pouvoir de la sexualité. Voyons maintenant cela sous quelques angles différents, car ce sujet n’est pas simple.

En premier lieu, la raison pour laquelle vous avez du pouvoir est que vous êtes une partie de la grande Pensée originelle, une étincelle issue du feu originel, une lueur dans l’œil du Créateur. Vous êtes des focalisateurs et des stations qui reçoivent et transmettent des vibrations. Vous pouvez recevoir du monde de l’espace/temps et vous pouvez recevoir du monde du temps/espace. Vous êtes des instruments très sensibles, qui détiennent un immense pouvoir, le pouvoir de l’amour inconditionnel, cet amour qui a créé tout ce qui est, qui vous a créé vous, et qui peut créer des enfants par votre usage du rapport sexuel si vous le désirez, et si vous rendez cela possible par vos propres rapports sexuels avec votre partenaire.

Le pouvoir de la sexualité ne disparaît pas quand il n’y a pas d’intention de reproduire l’espèce. Cette fonction reproductrice est une fonction utile jusqu’à un certain point, mais elle n’a rien à voir avec l’esprit. Cet instinct de reproduire l’espèce aussi densément que possible est un instinct purement de rayon rouge. Quand vous commencez à parler du pouvoir de la sexualité sans parler d’avoir des enfants, alors vous commencez à parler de la possibilité d’une sexualité sacrée.

Il n’y a pas d’utilité à l’orgasme de la femme pendant des relations sexuelles si le désir commence et finit dans la mission sacrée de créer un enfant. C’est pourquoi, l’accès aisé, dirons-nous, à la stimulation qui aboutirait naturellement à un orgasme, a été recouvert par des plis que l’on peut voir comme les pétales d’une rose. Ils ne défendent pas mais protègent, et cela d’une manière archétypale. Exactement comme l’archétype de la potentialisatrice [2] tient couvert le livre de sagesse qu’elle tient contre son cœur, ainsi la féminité de la femme est recouverte d’un voile qui la protège de la stimulation ordinaire du congrès sexuel.

Pour créer un orgasme féminin, il faut le plus souvent que les deux partenaires progressent d’une manière attentive et consciente. Vous avez entendu la phrase qui parle de ‘perles aux cochons’, et nous ne voulons en aucune manière insinuer que votre corps physique est un cochon. Ce que nous voulons suggérer c’est que l’énergie de rayon rouge est une énergie qui ne peut pas fonctionner en tant que transfert d’énergie dans le même sens que lorsque nous parlons de sexe sacré.

En fait, chez l’entité non instruite qui peut bien apprécier cet amant(e), ou qui a même décidé de se marier et de prendre époux/épouse, ces activités de rayon orange et jaune de la relation personnelle et des relations officielles, ne suffisent pas à créer un véritable échange d’énergies. La seule sorte d’échange d’énergies qui est possible à ce niveau est un échange dans une seule direction, d’une entité vers une autre. Beaucoup ont fait l’expérience de cela dans des relations personnelles et dans des relations de mariage.

Et nous pensons pouvoir dire sans risque que dans l’expérience de la plupart des gens cette sorte de rapports sexuels, gardés au niveau de la relation et sans une ouverture du cœur bien plus grande que suggérée par un simple cours d’énergie de rayon orange ou jaune, ont pour résultat le typique échange d’énergies où une entité manipule, utilise, ou bien domine une autre entité. C’est pourquoi l’un donne en fait de l’énergie à l’autre et l’autre accepte donc cette énergie. C’est bien une sorte d’échange, mais il est extrêmement susceptible d’abus et de devenir un échange toxique où l’honneur, la dignité, la valeur personnelle de l’entité qui est contrôlée et manipulée sont mis en question par les deux partenaires.

Par conséquent, lorsque nous parlons de véritables échanges d’énergie nous devons considérer que l’énergie entre deux personnes a parcouru un très long chemin depuis l’attirance de rayon rouge qui aboutit ensuite à un congrès sexuel. Elle est passée de l’envie charnelle à une relation personnelle, et souvent ensuite à une relation officielle ou engagée en couple. Et ensuite, le couple a la possibilité de demander que le Créateur Lui-même entre dans la relation sexuelle au travers du cœur ouvert.

Ainsi donc, le couple qui souhaite exprimer une sexualité sacrée et devenir des entités qui servent d’une certaine manière dans l’environnement de la planète Terre se mettent d’accord, très consciemment, pour entreprendre ensemble un voyage au cours duquel elles se courtisent mutuellement avec une véritable affection et une vraie patience, où elles voient le Créateur l’une dans l’autre, et où elles éprouvent la puissance de l’amour du Créateur et de la lumière du Créateur. Chaque partenaire se consacre à aimer l’autre inconditionnellement.

C’est là de l’affection de rayon vert et c’est en ce point que devient utile l’orgasme féminin. Il y a encore de nombreux kilomètres à parcourir dans l’exploration de la sexualité sacrée, mais c’est là qu’elle commence.

Lorsqu’une affection véritable a été établie dans une relation sexuelle, et lorsque cette sexualité a été dédiée au Créateur, à l’un l’autre, et à la planète Terre, alors le chemin du progrès, pour un couple en train de mûrir sexuellement, est de consacrer autant de temps que possible au travail avec l’énergie de rayon bleu, celle de la communication. Chaque entité impliquée dans des relations personnelles et sexuelles est une singularité, une originalité. C’est pourquoi les entités sont tellement électives dans leur choix de l’être aimé. Elles s’habituent à une certaine saveur de l’être, sécrétée ou vibrée par cette entité. Et donc c’est la compagnie de cette entité-là qu’elles préfèrent.

Voilà comment, en communiquant l’une avec l’autre, l’histoire est partagée. Les raisons de tel ou tel goût deviennent apparentes soit parce que le/la partenaire se comprend lui-/elle-même, soit parce que vous observez et devenez capable de comprendre votre partenaire par vous-même.

Chaque parcelle d’intelligence que vous possédez est donc, comme vous voyez, une sorte de parcelle de pouvoir, comme la chanson écoutée aujourd’hui le suggérait: « une plume dorée, un cœur de pierre » [3]. Qu’allez-vous faire de cette connaissance l’un de l’autre? Allez-vous en faire un usage sympathique ou bien allez-vous en faire état la prochaine fois que vous serez contrarié par une quelconque bagatelle?

Lorsque vous travaillez avec de l’énergie sexuelle, il est très important de réaliser que vous avez affaire à des forces immensément puissantes, de sorte que à mesure que vous devenez plus intime avec votre partenaire il vous faut devenir de plus en plus prudent, de plus en plus affectueux, de plus en plus réfléchi, non seulement par rapport à la manière dont vous dites les choses, mais aussi par rapport à ce que vous dites. Car vous êtes devenu une personne puissante pour votre partenaire et vous souhaitez traiter ce partenaire avec tout l’honneur et le respect que vous accorderiez au Créateur Lui/Elle-même.

Voyez-vous, si vous êtes un homme votre partenaire est l’énergie féminine du Créateur. Si vous êtes une femme, votre partenaire est l’énergie masculine du Créateur. Ensemble vous constituez pleinement les 360 degrés de ‘Créatorité’ qui englobe toutes les polarités que vous exprimez à vous deux. Vous avez partagé tout ce que vous êtes, et vous faites un avec le Créateur.

Comment pouvez-vous alors estimer l’orgasme féminin? Vous pouvez l’estimer en créant une atmosphère de sécurité dans laquelle une telle chose peut se produire. Vous pouvez l’estimer en assurant en permanence une atmosphère de gentillesse, d’honneur, de romantisme, si vous voulez: toutes ces petites choses qui, pour le tempérament féminin, indiquent un intérêt authentique et profond, et non pas simplement l’énergie sexuelle de rayon rouge du désir charnel. .

Si vous êtes une femme, vous vous appréciez telle que vous êtes. Vous ne vous préoccupez pas d’avoir un orgasme comme si c’était la même chose que l’orgasme masculin car, mes amis, ce ne l’est pas. Certes, cela peut se faire d’une manière fruste et primitive. Il peut simplement avoir l’énergie du congrès sexuel de rayon rouge. Mais il est bien plus probable que le tempérament féminin apprécie ce qui se passe quand un orgasme lui arrive. Car une femme tend à avoir davantage de connexion avec le monde invisible. Elle a donc de ce fait davantage conscience de la sorte d’énergie qui se déverse en elle lorsqu’elle exprime physiquement un orgasme.

Par conséquent, une femme dans cette position est une prêtresse, tout comme un homme est un prêtre, dans le rapport sexuel, quand ils œuvrent ensemble de manière sacrée. Mais c’est l’énergie nommée ‘yang’ par cet instrument qui va vers l’homme, et c’est l’énergie vue comme ‘yin’ par cet instrument qui va vers la femme de sorte que, dans l’échange d’énergies sexuelles dont la nature est sacrée, de l’homme vient la puissante énergie de bien-être physique et de vitalité qui vous vient à l’esprit quand vous pensez au mot ‘masculin’.

Ce qu’offre le féminin c’est l’inspiration qui vient de l’esprit. C’est l’autre partie de l’expression masculine de force, de puissance et de virilité. La femme exprime l’acceptation, l’amour inconditionnel, et l’énergie du Créateur Lui-même. Car voyez-vous, contrairement à l’homme, la femme est en possession d’une voie directe, d’un lien direct, avec la matrice de, dirons-nous, Mère Nature ou énergie de rayon rouge de la planète Terre.

Au travers de la femme passe un océan d’infinité et d’éternité. Elle est bien plus proche de son état de prêtresse parce que chaque mois lui sont rappelées les circonstances de ses menstrues et elle ressent l’attraction de la Lune, les marées, et ses passions d’une manière qui, de manière générale, n’est pas encouragée chez les hommes dans votre culture.

En conséquence, si deux entités choisissent de devenir magiques dans leur pratique sexuelle, elles ont la possibilité de devenir de grands ambassadeurs, si vous voulez, de la lumière. Car, quand elles font consciemment appel à cette puissance qu’elles ont ensemble et qu’elles se la donnent l’une à l’autre, quand elles sont complètement saturées et emplies de cette énergie d’orgasme, elles permettent alors à cet orgasme de briller tant dans le monde du temps/espace que dans le monde de l’espace/temps.

Dans le monde du temps/espace c’est une sorte de naissance de lumière créée. Vous avez, à votre propre manière, illuminé l’expression du Créateur qui se produit sur votre Terre à ce moment particulier. Vous avez dynamisé et conforté, grâce à votre énergie magiquement offerte, la fonction naturelle de votre sexualité. Cela est bien loin de la perturbation de rayon rouge des sens, et ajoute feu et couleurs à la vie en suscitant du désir sexuel et en lui donnant la possibilité de s’accomplir dans le travail de l’indigo où les entités deviennent sacrées l’une pour l’autre d’une manière très formelle, de sorte que ce qu’elles offrent au Créateur et au monde est offert très consciemment.

Cet orgasme féminin est donc privé à dessein d’un accès facile, et il est immédiatement disponible au couple qui choisit d’estimer la création de l’orgasme féminin comme quelque chose qui n’est pas simplement ajouté, dirons-nous, à l’expérience du rapport sexuel, mais fait partie d’un moment prolongé d’affection et de romance, dans lequel le Créateur est très présent.

Y a-t-il un suivi à cette demande? Nous sommes ceux de Q’uo.

Jim: Nous avons une autre question, Q’uo. Comme ce mois-ci marque l’anniversaire du prophète Mohammed, paix et bénédiction sur lui, et que nous en occident disposons de très peu d’informations objectives à son sujet et sur sa voie, je me demandais si vous pourriez ajouter un peu à ce que Ra a dit au sujet de cette entité messagère de la Loi Une. Je voudrais aussi savoir quelle est la nature de sa transmission spirituelle qui est encore si présente dans les nombreux ordres soufis actuels.

Nous sommes ceux de Q’uo, mon frère, et nous croyons que nous avons pris bonne note de votre question. Celui connu comme Mohammed est quelqu’un de la même énergie qui a créé Moïse, Élie, Nahoum, Jérémie, Isaïe, et tous les autres prophètes et prêtres qui ont répondu à l’appel de l’entité que nous pouvons appeler Yahvé, le ‘nom’ du Créateur qui ne peut pas être prononcé parce que trop sacré [4]. Ce Mohammed était lui aussi un prophète du Dieu unique.

Les problèmes posés par le Coran sont les mêmes que ceux posés par une bonne lecture de l’Ancien Testament, et ces deux ouvrages devraient être considérés ensemble quand il s’agit de se former une opinion concernant ces matières car dans toute la littérature il y a beaucoup, non seulement concernant le Coran et l’Ancien Testament, mais il y a aussi des livres et écrits qui ne sont pas parvenus à leur version finale de ces ouvrages sacrés mais avaient pas mal d’informations à partager concernant cette création du ‘Dieu unique’ qui, au lieu d’être le Créateur infini unique, était une sorte de personnage artificiel composé par les membres d’un des groupes qui étaient les gardiens de votre planète, pour essayer de créer un être humain plus spirituellement capable.

Ceux qu’ils avaient génétiquement modifiés avant de les placer sur cette planète en des temps anciens, ils ont éprouvé le besoin de les suivre. En vérité, mes amis, quelle ironie de constater que ceux de votre Moyen Orient: les adeptes de Jésus, les adeptes de Yahvé et les adeptes d’Allah, sont dans état de mortel combat. Ils ont tous le même sang. Ils ont tous le même enseignement. Cela est une marque de l’inefficience d’un apport de changements physiques pour créer des travailleurs en spiritualité plus viables. Ce qui a été créé pour améliorer le patrimoine génétique des talents des humains ainsi modifiés a été un mental pour être plus intelligent, un corps pour être plus fort, et une volonté pour être plus puissant. Ce qu’aucune entité ne peut faire entrer dans un gène est un code de spiritualité, car cela ne peut être choisi que par la libre volonté.

C’est avec le libre arbitre que nous avons entamé cette discussion, et c’est au libre arbitre que nous mène cette question-ci. De leur libre volonté des entités suivant ces instructeurs ont choisi de se focaliser sur le jugement et la justice: œil pour œil, dent pour dent; l’un a raison, l’autre a tort. L’un étant le peuple saint, le reste du monde n’étant pas le peuple saint. Les partisans se sont focalisés sur cela plutôt que sur les vastes dons de l’esprit qui sont tout aussi évidents dans ces mêmes écrits sacrés.

Il n’y a pas d’ouvrages plus hospitaliers que le Coran ou l’Ancien Testament. Le veau gras est offert dans de nombreuses, de très nombreuses histoires, et pas seulement un mais parfois des milliers de veaux, étant donné la gloire et la joie de certaines rencontres et certaines occasions. À ce jour, en vérité, l’hospitalité est une partie très, très importante de la culture des entités qui vénèrent de ‘Dieu unique’.

Nous suggérerions qu’il serait utile de rechercher les dons positifs de celui du nom de Mohammed dans le mysticisme des Soufis, tout comme on peut trouver les aspects les plus positifs de l’ancien Testament et des prophètes dans le petit cercle d’entités qui ont travaillé avec la Kabbale pour mettre au point l’Arbre de Vie. Dans ces deux cas, les écorces extérieures de religion, de dogme, d’exclusivité, et ainsi de suite, ont été écartées pour arriver au cœur du fruit de spiritualité qui est le même dans toutes les religions ou systèmes de vénération. Et c’est simplement l’adoration du Créateur infini unique par la Création qui a été accomplie. Le Créateur réagit par Sa propre adoration de ce qu’Il a créé. Cette combinaison crée une atmosphère infinie d’amour inconditionnel. Ceux qui se focalisent sur ce point à partir de n’importe quelle voie, qu’elle soit chrétienne, juive, musulmane ou autre, accomplissent le même bon travail.

Y a-t-il une autre question maintenant?

Jim: Concernant la même période d’évolution dans les pratiques religieuses des humains ici. Ra a dit que les sons hébraïques avaient un sens spécial ou une manière très naturelle de tomber de la création dans l’utilisation par les humains. Est-ce parce que les sons hébraïques sont associés avec le spectre de la lumière ou bien recèlent-ils un code génétique humain? Qu’est-ce qui rend l’alphabet hébraïque si spécial?

Nous sommes ceux de Q’uo et nous avons pris connaissance de votre question, mon frère. Nous vous demandons de nous excuser de ne pas être en mesure de répondre complètement à votre demande. Nous avons deux problèmes avec cette question. D’abord, cet instrument n’est pas une scientifique, et pour pouvoir parler d’une manière qui vous serait utile techniquement, nous aurions besoin d’utiliser un instrument qui aurait emmagasiné quelques termes et une prise de conscience simple de la manière dont fonctionne la lumière, ce qui n’est pas son cas. Ce que nous faisons en général avec cet instrument quand nous parlons de la lumière et de l’utilisation de sons sacrés, c’est faire appel à l’expérience de cet instrument en tant que chanteuse.

Ceci étant compris, nous dirons que le son est un chant. Tout chant produit par une entité possède une certaine signature vibratoire. Cependant, chacune a peut-être fait l’expérience de la différence entre chanter une chanson populaire et chanter un chant sacré quand vous voulez vénérer.

Lorsque vous faites usage de mots sacrés et de langage sacré, et quand vous produisez le son consciemment, conscient du caractère sacré de ce son, la voix amène à la vie des énergies orientées temps/espace ou non localisées, qui mettent en alerte certaines zones de vibration à travers tout l’univers infini du Créateur unique. Vous pouvez voir cela simplement comme des vibrations, ou pouvez voir cela comme des Chérubins, des Séraphins, et toutes autres désignations d’entités invisibles mais très puissantes et très réelles qui interviennent dans la vénération du Créateur infini unique.

Ces énergies se sont accumulées depuis le début de l’énergie de cette octave-ci de Création, grâce aux milliers et milliers de vies, et aux milliers et milliers de répétitions de sons divers.

(Fin de la face 1 de la cassette)

(Retransmission, par Carla)

Certains sons sont dès lors plus sacrés que d’autres. La prière du ‘Notre Père’ est un bon exemple de ce type d’ensembles de mots constamment répétés.

Il est intéressant de noter que les prières probablement les plus profondément ressenties par les fidèles qui ont prié jadis dans vos églises catholiques romaines sont celles dont les mots n’ont pas été compris par eux mais dont ils savaient qu’ils étaient sacrés, la vibration de ces mots latins prononcés par des prêtres qui ne comprenaient même pas ce qu’ils étaient en train de dire, et qui néanmoins, par leur simple répétition dans les oreilles des fidèles, génération après génération, sont devenus magiques et dont l’utilisation était puissante.

Quand une entité utilise consciemment le langage elle devient un prêtre. Et en fait nous vous disons que tout ce que vous dites peut être vu comme sacré ou délibérément choisi pour n’être pas sacré, les paramètres par défaut de l’expression parlée de tout énoncé étant que celui-ci est sacré. Mais cette nature de commencement du son en lui-même, quand elle implique la respiration humaine, n’est pas utilisée par la plupart des entités dans la plupart des applications. En général les gens ne savent pas que quand ils ouvrent la bouche pour parler ils sont des gens de pouvoir, de sorte qu’ils ne se soucient pas précisément de ce qu’ils disent. Et ils peuvent gaspiller beaucoup, beaucoup de mots qui ont très peu de signification, simplement en ayant du bon temps à communiquer de petits faits et à jouir de la vie.

Cependant, dans le cas de deux langues: le sanskrit et l’hébreu, ceux qui ont été impliqués dans les premiers temps de la création de ces langues et de leur expression écrite en une forme de notation que vous appelez ‘écriture’, se sont appuyés sur la prémisse que leurs sons étaient sacrés. Et cela les rend sacrées.

Ce n’est pas qu’il y ait quelque code ou bien une relation statistique entre le code génétique et certaines voyelles ou syllabes. C’est que l’intention de ceux qui ont créé et noté ces deux langues a été de créer un ensemble de vibrations sacrées.

Elles ont été uniques dans la création des langues sur votre sphère, du fait que la plupart des langues ont été créées par ceux qui souhaitaient faire du commerce. C’est pourquoi, toute l’énergie vibratoire des mots dans la plupart des cultures n’est pas l’énergie du sacré, du moins pas consciemment. Certes, quand certains sons sont assemblés en discours inspirants ou chants ineffables, le cœur humain peut se remettre à entendre le sacré du son et le pouvoir du souffle humain d’exprimer l’amour et la lumière du Créateur infini unique.

Il est bon de ressentir le ‘soi’ comme étant un prêtre et de savoir que chaque fois que vous ouvrez la bouche vous avez le pouvoir de juger, et vous avez le pouvoir d’aimer et pardonner. Utiliser votre voix de manière sacrée est un grand service.

Y a-t-il une suite à cette question, mon frère?

Jim: Non, plus de questions ici.

Nous sommes ceux de Q’uo. Y a-t-il une dernière question avant que nous quittions cet instrument?

R: Pas de ma part, Q’uo.

Nous sommes ceux de Q’uo. Cela a été un grand plaisir d’être avec vous cet après-midi, mes amis. La beauté de vos vibrations est étonnante et nous vous remercions d’avoir partagé ce moment avec nous. Nous vous laissons dans l’amour, la lumière, la puissance, et la paix du Créateur infini unique. Nous sommes connus de vous comme étant le principe de Q’uo. Adonaï, mes amis. Adonaï.

 

[1] Cette séance de méditation a été diffusée en direct sur l’Internet dans le cadre d’une offre d’essai de six mois de ce service. Les autres séances de 2007 sont les 8 et 22 avril, et les 6 et 20 mai. Il y a un bouton de navigation webcast sur le site L/L Research.

[2] Q’uo parle du Potentialisateur du Mental, l’un des vingt-deux archétypes du tarot égyptien. Sur cette image ou «complexe de concepts», la figure féminine qui représente la potentialisatrice tient un livre de sagesse contre sa poitrine. Le livre n’est que partiellement visible car elle porte un voile qui la recouvre elle et le livre.

[3] Extrait de cette chanson écrite par Robbie Robertson:

In the autumn night
When there's no wind blowing
I could hear the stars falling in the dark
When you find what's worth keeping
With a breath of kindness
Blow the rest away

Dans la nuit d’automne
Quand le vent s’est tu
J’ai entendu les étoiles tomber dans le noir
Quand tu découvres quelque chose de précieux
Dans un souffle de bonté
Laisse s’envoler le reste (traduction libre – NdT)

[4] Pour les Juifs, le “nom officiel du Créateur” est “Yod Heh Vau Heh,” qui n’est jamais prononcé. Par commodité, ce Nom est rendu par Jehovah ou Yahvé quand il est prononcé.

  Skip Navigation LinksL/L Research Library Transcripts - Table of Contents 2007 - Français 25 mars 2007

Copyright © 2017 L/L Research