Skip Navigation Links
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


Lectorium

Transcriptions L/L Research

À PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: Cette transmission télépathique fait partie des transcriptions de réunions d'étude hebdomadaires et de méditation de Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle est offerte dans l'espoir qu'elle pourra vous être utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent systématiquement, nous vous demandons de faire appel à votre discernement et à votre jugement lorsque vous évaluerez cette transcription. Si quelque chose sonne juste pour vous, très bien. Si quelque chose ne sonne pas juste, alors laissez-le de côté, car ni nous ni ceux de la Confédération ne souhaitent constituer une pierre d'achoppement pour quiconque.

Méditation du samedi

7 novembre 2015

Question du groupe: Q’uo notre question aujourd'hui est: quelles sont ces pensées, activités et énergies qui renforcent, intensifient et concentrent la volonté?

Aussi, à l’inverse, quelles sont ces pensées et activités qui dissipent, éparpillent et affaiblissent la volonté?

Et enfin, pourriez-vous parler de la plus haute fonction ou utilisation de la volonté pour l’entité polarisée positivement?

(Retransmission par Jim)

Je suis Q’uo et nous saluons chacun d'entre vous dans l'amour et la lumière aujourd’hui. Mes amis, c’est un grand privilège pour nous d’être avec vous, car nous avons écouté votre cercle de recherche, nous voyons que vos cœurs ont dévoilé votre voyage dans cet amour sans limites qui repose devant chacun de vous. Vous provenez de la réalité de votre illusion de troisième densité et vous apportez véritablement ce désir de recherche de la vérité, telle qu’on l’appelle, la vérité de l'unité de toutes choses. Dans cette vérité, dans cet amour et dans cette unité, nous sommes honorés de vous accueillir aujourd'hui. Comme toujours, nous vous demanderions de prendre ces mots que nous devons partager avec, comme vous le dites, une pincée de sel, en prenant ceux qui ont un sens pour vous, qui résonnent juste et en laissant derrière vous ceux qui ne le font pas. Si vous faites cela pour nous, ce sera une aide précieuse dans notre service envers vous et nous n'aurons aucune crainte de vous imposer des mots qui pourraient vous amener à les prendre sans y penser.

Aujourd’hui, vous avez questionné sur cette qualité que vous avez appelé volonté: comment l’aider, comment l’entraver et comment l’utiliser au mieux. C'est une excellente question, mes amis, car dans votre illusion, votre volonté est celle qui vous propulse à travers elle. [En effet], quel que soit votre moyen de la traverser, cela dépend de la manière dont votre volonté agit pour vous, de votre capacité à utiliser votre volonté et à la concentrer, car vous êtes des créatures de libre arbitre. Personne ne décide vraiment pour vous, on peut vous faire des suggestions, on peut donner des conseils, on peut vous offrir de l'inspiration, on peut vous donner des exemples. Cependant, ce que vous faites avec ce qui vous est offert est votre choix comme il se doit, car si votre expérience de vie doit avoir un sens, elle doit être le résultat de votre choix, de votre propre direction, de vos propres expériences et il en est ainsi.

Nous dirions que votre volonté peut aussi être décrite comme ce qui est désir, ou désir purifié. Pour ce que vous désirez, vous affectez vos énergies à la réalisation. Dans votre illusion, dans le sens matériel beaucoup est souhaité par la plupart des personnes: position, famille, rémunération, reconnaissance, etc. Pour ceux qui visent, dirons-nous, plus le cœur du sens de votre existence, il convient également de prendre en considération le but du modèle de vie - qui êtes-vous en tant qu'entité ayant un modèle de vie à réaliser - et quel est le sens de tout cela, pourquoi êtes-vous ici, qu'est-ce qui vous a amené ici, comment devez-vous voyager à travers cette illusion et quel est le but de celle-ci?

Les qualités qui renforcent votre volonté sont celles qui répondent à votre pur désir quel qu’il soit. Si vous regardez dans votre état méditatif, ou votre état contemplatif, ou votre état de prière, la nature de votre cœur, ce que vous jugez vraiment utile – c’est sur cela que vous allez concentrer votre volonté. Si vous souhaitez améliorer votre volonté, regardez ce que vous désirez vraiment, puis exercez votre volonté. Tout comme n'importe quel muscle mental ou physique, elle peut être renforcée par l'exercice, mais l'exercice dans quelle direction? Dans la direction de ce qui remplit votre cœur, de ce qui exprime le désir de votre cœur, de ce qui peut répondre aux questions suivantes: qui êtes-vous, pourquoi êtes-vous ici et comment devez-vous vivre votre vie? Lorsque vous pouvez répondre à ces questions à votre propre satisfaction - en réalisant que vous ne trouverez peut-être pas la réponse finale au début, mais peu importent les réponses que vous trouvez, utilisez-les pour alimenter votre pratique de la volonté, votre exercice de la volonté, votre concentration de la volonté - alors vous mettez votre volonté au service du plus haut et du meilleur que vous puissiez présenter à votre propre conscience. C’est notre recommandation pour vous afin de savoir comment exercer la volonté et l’utiliser de manière renforcée, dirons-nous.

À présent, nous allons transférer ce contact à celui connu sous le nom de Steve. Nous sommes ceux de Q’uo.

(Retransmission par Steve)

Je suis Q’uo et je suis avec cet instrument. Nous vous saluons dans l'amour et dans la lumière du Créateur infini unique. Nous revenons maintenant à la situation qui est assez habituelle au sein de votre peuple, et parmi ceux qui habitent dans la troisième densité en général : que la volonté, telle qu'elle est conçue, et le désir, tel qu’il est ressenti, ne s'alignent pas complètement l'un sur l'autre. Dans ces circonstances, le chercheur peut se sentir très frustré, tout à fait perdu et incapable même de répondre à la question plus profonde: de savoir qui le Soi veut devenir; car, mes amis, votre expérience dans cette densité dans laquelle vous vous trouvez si voilée de la conscience plus profonde de qui vous êtes, est un processus de devenir. C’est le devenir de ce que vous voulez être, mais aussi celui de ce que vous êtes déjà, et dans cette situation paradoxale, chacun de vous constate que, dans l’ensemble, le parcours de votre expérience de vie est confus et flou. Donc, pour vous frayer un chemin à travers les brouillards de confusion, les brouillards de doute et les voies de récriminations et de regrets, vous devez encore et encore vous éloigner de ces expériences les plus immédiates et les plus convaincantes et prendre un peu de recul, si vous voulez; saisissez une opportunité de réfléchir à la manière dont vous pourriez trouver l’occasion de servir dans cette situation particulière.

Désormais, «servir» est ce que vous pourriez appeler «un très grand mot», car s’il s’agit d’une fonction entreprise avec sérieux, elle est pleine d’intention, mais l’intention n’est pas toujours d'une seule description. L'intention peut avoir des coursives cachées, dirons-nous, et elle peut avoir de faux visages. Et par conséquent, il est utile, lorsque vous cherchez à servir les autres autour de vous et si vous êtes serviable, de vous poser deux questions: la première et la plus immédiate est "Qui suis-je, moi qui cherche à servir?" et la deuxième: "À qui mon service est-il offert? ".

Mes amis, nous devons vous dire que la réponse à ces deux questions pourrait être en grande partie dissimulée, et vous devez donc trouver le chemin avec un espoir et une prière, pour ainsi dire, de découvrir qui vous êtes réellement en tant qu'agent du service et qui en est réellement le bénéficiaire. Le service n'est réellement accompli que lorsque ces deux éléments sont réunis. Et ce n'est que lorsque ces deux éléments sont réunis qu’est accompli l'appel que représente le service, mais c'est un appel qui doit encore et toujours écouter la source afin de se renouveler lui-même dans l'intention qui en découle. De cette manière, il peut arriver que la nature du service soit transformée en l'offre du service lui-même.

On ne sait pas qui est celui qui offrirait ce service, mais on aspire à être le plus utile; ou peut-être ne sait-on pas qui recevrait le service. Et, en fait, on découvre très souvent que le service proposé est un service refusé, ce qui nous donne l'occasion de revisiter encore une fois la source, l'intention derrière le service qui, très souvent, ne permet pas de progresser avec son plan actuel, dirons-nous.

Un plan est quelque chose que chacun de vous est bien habitué à faire. Un plan est un aperçu de la façon dont une activité ou un ensemble d’activités peuvent se dérouler et il est de coutume de réaliser un plan puis d’aligner sa volonté sur un plan déjà établi. Le moment difficile survient lorsque qu’apparaissent des circonstances dans lesquelles un plan élaboré est considéré comme ne convenant pas particulièrement à la situation dans laquelle on se trouve. Au moment où ce discernement initial se présente, il est bon de prendre du recul et de se demander si il y a eu peut-être, un excès d’investissements dans le plan en question; prendre du recul et de se demander qui a été le planificateur; de prendre du recul et de se demander si le plan convient au mieux au service auquel il est destiné.

Maintenant, cela peut être un processus difficile car il n'est pas facile de séparer les éléments de la planification du sentiment de désir de servir. Ceux-ci sont généralement assemblés de manière assez compacte, à tel point qu’il peut sembler que l’ensemble de l’être est rejeté par celui qui préfère ne pas recevoir le cadeau du service que l’autre lui a proposé. On pense que le fait que le service ne soit pas jugé désiré par l’autre partie suggère que sa propre personne est rejetée, et parfois le geste de rejet ou l’expression de déni peut être suffisamment puissant pour qu’il soit très difficile de ne pas avoir ce point de vue.

Là encore, nous suggérons qu’un recul ou un retrait stratégique est le plus utile; que pendant ces petits actes de méditation qui peuvent parsemer vos journées, puisse être invoqué l’objectif de se rassembler de nouveau et de créer un nouveau plan, pour ainsi dire. Ce n’est pas toujours une occasion propice pour aller de l’avant avec tout plan que l’on pourrait faire à la hâte, auquel cas il est tout simplement conseillé de suivre votre propre chemin.

Nous constatons, mes amis, qu’il est très courant chez votre peuple que les esprits soient déchirés de cette façon et de cette manière; qu'ils soient attirés par une chose, puis par une autre, et qu'il existe une telle confusion de responsabilités, de devoirs, d'appels au service de ce genre ou d’un autre, qu'on sait à peine comment procéder de manière claire et intégrée. Cependant, la confusion elle-même a une certaine valeur dans la mesure où elle reflète une confusion remontée à la surface de votre expérience de vie depuis votre nature la plus profonde, et la pratique consistant à définir les possibilités de service, la méthode consistant à trier les désirs individuels et les actes individuels de volonté pouvant être associés avec ces désirs.

Nous disons que ces pratiques doivent être intégrées et peuvent l’être peu à peu dans l'expérience de la vie. Ainsi, s’il est vrai que l’on obtient de tel ou tel individu, ou de telle ou telle circonstance particulière seulement une réflexion partielle ou distordue du service offert, cette partialité peut être considérée comme un don en soi - peut être perçue comme un élément du processus d’apprentissage permettant de découvrir le véritable soi, apprendre à découvrir le soi qui veut vraiment, apprendre à découvrir le soi qui désire vraiment. Ainsi, alors que nous pouvons dire de manière générale que la volonté et le désir, quand ils sont correctement perçus, convergent en un seul phénomène, il arrive très souvent qu'ils ne sont pas du tout en convergence, et que les deux moments ou les deux éléments réclament, pour ainsi dire, ce genre de guérison qui peut avoir lieu quand ils sont alignés. La volonté est renforcée quand elle se sent elle-même nourrie par le désir. Le désir est redressé quand il se sent amené en relation avec la volonté. La volonté et le désir ne sont pas deux choses, mais une. Mais une, cependant, est également deux.

Ainsi, mes amis, vous percevez à travers l’expérience de la vie un sens profond, une direction claire, et maintenant un sentiment de confusion totale et de perte de soi. C'est la façon dont cette expérience de troisième densité, cette expérience voilée, est censée être. Vous ne savez pas qui vous êtes, mais vous avez tout intérêt à vous occuper de le savoir. Très souvent, vous ne savez pas ce que vous désirez, mais vous avez tout intérêt à vous occuper de le savoir. Et parfois, il semblerait que le désir que vous découvrez au-dedans soit un désir difficilement acceptable. Qui donc est celui qui désapprouve si vivement le désir qu’il doit cependant reconnaître sien? Qui donc est celui qui doit apprendre à reconnaître qu'il a des désirs qu'il souhaite peut-être ne pas avoir? Qui donc est celui qui peut désirer même contre le grain du désir et se retrouver tordu en conséquence en un assez joli bretzel?

Qui est-ce vraiment? "C'est moi", vous devez murmurer à vous-même, "c'est moi, c'est moi qui désire", mais c'est moi qui désire désirer toujours plus clairement. C'est moi qui désire désirer conformément à un désir que j'approuve. Et vous pourriez vous demander: «Qu'est-ce qui est entré dans ce processus de valeur que j'embrasse pour approuver ce que je souhaite renforcer, et à quels désirs souhaiterais-je permettre de trouver une condition où ils auront été dépensés ou consommés ?» Nous posons la question de cette manière afin de vous suggérer que nous trouvons inutile d’utiliser la valeur que vous avez discernée en vous-même, d’utiliser la valeur sur laquelle vous avez aligné votre volonté, de juger sévèrement les désirs que vous avez décidé de ne pas promouvoir.

Un désir est simplement la vie qui s'annonce au sein de votre propre personne. Mais la vie est multiple et peut être assez aléatoire dans son expression. Elle peut parcourir tout le trajet de la peur à la joie et inversement en un battement de cœur, et c’est la pratique de ceux qui ont acquis de l’expérience dans la gestion de la force vitale et des relations avec l’ami vagabond que l’on appelle «désir», pour apprendre à lui donner des opportunités d’expression de soi donnant une meilleure chance de s’aligner sur d’autres possibilités d’expression de soi qui expriment de plus en plus un soi qui est Le Soi que vous apprenez à être vraiment. Ce que vous êtes vraiment peut parfois être aperçu à travers le brouillard du catalyseur, à travers les brumes des énergies parasites et aléatoires qui vous entourent quotidiennement, car de ces brumes peuvent apparaître, miroitantes au début, mais plus clairement à mesure que vous avancez, un sens de qui vous êtes en train de devenir, un sens de ce qui vous appelle à devenir qui vous vous sentez vraiment être.

Mes amis, nous pouvons vous dire que ce qui s'annonce en vous en tant que désir est suffisamment souple pour pouvoir être transformé lorsque lui est donnée la possibilité de trouver son expression dans des modalités toujours plus élevées. Ainsi, il est bon de désirer servir; et il est même préférable de laisser transformer ce désir de servir en un processus de pratique de l'activité du service. Il est bon d’avoir un plan, mais il est préférable de laisser ce plan se réorganiser lui-même au moment où on réalise qu’il existe peut-être un mode d’expression plus clair, qu’est peut-être en train de se reformuler une correspondance plus exacte avec la volonté, alors même que vous considérez la question.

Et de cette manière, on peut constater que le soi ne ressent pas tellement le besoin de se défendre. Le soi ne ressent pas tellement le sentiment qu'il est enfermé sur lui-même. Le soi ne ressent pas tellement que la volonté qu'il exprime appartient à lui seul. C'est une volonté qui peut être vue comme la volonté du Créateur. Mais qui est le créateur? Qui est le Créateur sinon celui qui créerait ici et maintenant, et ici et maintenant, on trouve que pour créer, le Créateur a besoin de la coopération de ce petit soi: ce petit système de désirs et d'intentions et, oui, de doutes et d'hésitations que j’ai toujours appelé ‘moi’. Et ainsi se poursuit le grand processus d'évolution spirituel, mes amis, alors que le petit ‘soi’ devient un peu moins lui-même et un peu plus créatif, jour après jour, effort après effort, bonne intention après bonne intention, espoir après espoir, et joie après joie.

Nous sommes ceux de Q’uo et nous avons apprécié être avec vous en ce jour d’automne. Nous vous remercions d’avoir entendu nos paroles et à présent, nous laissons cet instrument dans l’amour et à la lumière du Créateur infini unique et retournons à celui connu sous le nom de Jim pour découvrir s’il existe encore des questions dans l’esprit de ceux présents ici. Adonaï, mes amis, Adonaï.

(Transmission par Jim)

Je suis Q'uo et je suis encore une fois avec cet instrument - nous faisons une pause - je suis Q'uo et nous sommes à nouveau avec cet instrument, et je demanderais s'il y a, parmi ceux qui se trouvent dans ce cercle de recherche, une autre question à laquelle nous pourrons répondre.

Gary: Q’uo, vous avez abordé abondamment, avec perspicacité et si je peux ajouter, magnifiquement les première et troisième parties de la question du groupe. Pourriez-vous aussi parler directement de la deuxième question, qui demande: «Quelles sont ces pensées et activités qui dissipent, éparpillent et affaiblissent la volonté?»

Je suis Q’uo et j’ai pris connaissance de votre question, mon frère. Nous vous demandons de nous excuser de ne pas avoir répondu à votre question dans toutes ses parties. Les qualités qui tendent à affaiblir la volonté sont celles qui affaibliraient la capacité d’une entité à faire des choix clairs et rationnels, car lorsqu’une entité découvre un doute qui ne peut pas être abordé et qui se place au premier plan de l'esprit, alors c'est une qualité qui affaiblit ce que vous appelez la volonté. Une telle volonté restera dans un état d'affaiblissement jusqu'à ce que le chercheur dispose d'informations ou d'inspirations pouvant résoudre ou dissiper ledit doute.

Nous trouvons que c’est la principale cause de l’incapacité de la plupart des entités à exercer leur volonté, car si l’information fait défaut ou si le désir de trouver l’information fait défaut, la volonté n’a aucun moyen de s’exercer. Cela commence souvent par ce que vous appelleriez une «spirale descendante» de prise de décision et d’un mouvement du complexe mental/corps/esprit le long du processus évolutif. Souvent, il y a affaiblissement de l'information, affaiblissement du traitement d’informations et un affaiblissement du désir de rechercher des informations susceptibles de résoudre les doutes et de revigorer la qualité de la volonté. Une telle situation est sans issue: jusqu'à ce que vous puissiez générer suffisamment de désir pur ou de volonté suffisante pour travailler sur ce blocage de la volonté, celle-ci restera bloquée.

Les difficultés dans la recherche et le questionnement sur ce qui peut dissiper le doute sont souvent vécues par ceux qui viennent juste, dirons-nous, d’entrer dans la partie consciente du chemin de la recherche de la vérité, et n’ont pas encore découvert comment faire face aux échecs, aux péripéties et virages sur le sentier que le chercheur qui doute trouvera sûrement. Dans de tels cas, il est nécessaire de mélanger les énergies avec d'autres esprits similaires, car dans le groupe des âmes en recherche, le chercheur néophyte peut être encouragé à surmonter les doutes, à dépasser les difficultés, et à se réaffirmer dans son propre chemin de recherche de sa vérité intérieure.

Souvent, de tels doutes sont placés là par d’autres qui ont moins d’égards pour le processus de recherche, dirons-nous et qui peuvent faire s’interroger l’entité de manière à ce qu’elle soit incapable de répondre et incapable de comprendre comment faire une partie de son propre voyage lorsque les requêtes ne sont pas correctement comprises ou correctement abordées par le chercheur. Il y a parfois l'assistance qu'un groupe d'esprits similaires peut offrir à ceux qui font partie du groupe et qui peuvent échouer de temps en temps dans l'exercice de la volonté et la poursuite de la recherche. Ceux qui sont disposés à chercher ensemble sont plus susceptibles de trouver ce qui est recherché, et nous recommandons de réunir toutes les entités qui souhaitent trouver le Saint Graal, dirons-nous, pendant le voyage, afin que chacune puisse prêter assistance aux autres.

C’est un voyage qui n’est pas censé être entrepris, dirons-nous, entièrement par soi-même, bien qu’il s’agisse d’un voyage singulier que personne d’autre ne peut faire pour vous, cependant, ces amis et associés qui font des périples similaires au vôtre peuvent apporter une aide d’inspiration, ou d’exemple, pour que chaque membre du groupe soit soutenu et renforcé par un tel partage de l’amour de la recherche, de l’amour du voyage et de l’amour des membres du groupe.

Y a-t-il une autre question, mon frère?

Gary: Sur cette question, non. Cette réponse m'inspirerait certainement pour arrêter de dissiper ma volonté par indulgence pour le doute de soi. Je vous remercie.

Je suis Q’uo. Nous vous remercions mon frère. Y a-t-il une autre requête dans ce groupe?

Steve: Y a-t-il, Q’uo, un cas où la volonté devient dominante?

Je suis Q’uo et j’ai pris connaissance de votre question, mon frère. Vous interrogez sur un point intéressant à cet égard. C’est une possibilité que l’on ne voit pas souvent. Cependant, c’est une possibilité qui a sa propre réalité pour les entités qui ont réussi, dirions-nous, dans d’autres domaines de la recherche, en plus de ce que l’on pourrait appeler «le voyage métaphysique de recherche de la vérité.» Peut-être ont-ils eu du succès dans le monde matériel en obtenant ces choses, ces objets et ces situations de respect et d'abondance, et ces réalisations peuvent donner à l'entité qui les a accomplies le sentiment qu'il est, dirons-nous, «tout puissant», que l'exercice de la volonté à cet égard peut devenir ce qui peut aider les autres même quand on ne le leur demande pas, dirons-nous.

Dans de tels cas, nous reconnaissons que l’application réussie de la volonté dans un domaine particulier peut donner à la partie de l’esprit que vous avez appelée «esprit de l’ego», un faux sentiment de sécurité et même la mission, dirons-nous, de sensibiliser d’autres entités à son succès et de les guider sur le même chemin. Cependant, ce type de succès ne peut pas être transmis de manière individualisée dans la plupart des cas, car il est nécessaire que tout partisan potentiel puisse choisir ce chemin pour lui-même et quand on a eu un tel succès et que l’on veut le transmettre ou l'imposer aux autres, alors il y aura une dissonance entre les objectifs de chaque entité, de sorte qu’il y aura peu de succès pour les adeptes et uniquement le sentiment d’être assujetti et sous le contrôle d’un autre, dirons-nous. Dans de tels cas, on espère que l’entité qui tente d’imposer sa volonté à une autre peut se voir reflétée dans les miroirs de ceux qui l’entourent, qui tendent à se soustraire d’une imposition si puissante de la volonté d’une autre sur eux-mêmes.

Y a-t-il une autre question, mon frère?

Steve: Non merci.

Je suis Q’uo et nous vous remercions mon frère. Y a-t-il une dernière question pour l'après-midi?

Gary: Une petite, Q’uo: Comment définiriez-vous une volonté forte pour une entité positivement polarisée?

Je suis Q’uo et j’ai pris connaissance de votre question, mon frère. Nous dirons que, les entités positivement polarisées qui manifestent une volonté forte sont celles qui ont été en mesure de renforcer la nature de leur être afin que la positivité commence à apparaître autour d'une personne, à peu près comme le soleil par un temps sans nuages. De telles entités sont plus susceptibles de montrer par l'exemple que par le mot, sont plus susceptibles de chercher à partager le service quand on le leur demande, et sont plus susceptibles de poursuivre leur chemin de recherche en solitaire à tous les niveaux de leurs efforts quotidiens afin qu'il n'y ait aucune partie du cycle quotidien d'expériences qui ne profite de ce que cette entité cherche en elle-même, car un chercheur spirituel positivement polarisé cherche l'Un, et trouve l'Un partout, car il n'y a rien d'autre que l'Un. Une telle entité verra le Créateur et lui donnera l’amour que le Créateur lui-même a donné à cette entité et partagé dans les deux sens. Pour un tel chercheur, les activités quotidiennes constituent une occasion constante de rechercher et de partager l'amour du Créateur infini unique.

Nous vous sommes très reconnaissants, mes amis, de nous avoir permis de vous parler cet après-midi. Cela a été un grand privilège pour nous. Nous voyons ce cercle de recherche comme une grande source de lumière qui s’étend au-delà de cette demeure dans les domaines métaphysiques où beaucoup sont conscients d’une telle recherche et se réjouissent avec-vous de votre recherche et y prêtent leur énergie, en particulier quand on le leur demande, car ce sont aussi des forces de lumière qui cherchent à servir autrui.

Nous voudrions maintenant prendre congé de cet instrument et de ce groupe. Nous quittons chacun comme toujours et comme nous vous avons trouvé, dans l'amour et la lumière du Créateur infini unique. Nous sommes connus de vous comme ceux de Q’uo. Adonaï, mes amis, Adonaï.

  Skip Navigation Links

Copyright © 2018 L/L Research