Skip Navigation Links
Skip Navigation Links
L/L Research
Home
Library
Are you a wanderer?
About Us
Carla’s Niche
Podcast
Online Course
Search
E-mail L/L
Copyright Policy
Recent Updates

Now on Bring4th.org

Bring4th.org

Forums

Online Store

Seeker Connector

Gaia Meditation

Subscriptions

Links

Donate/Volunteer

Join Us

Facebook

Twitter

Tumblr

Instagram


PayPal - The safer, easier way to pay online!

Lectorium

Transcriptions L/L Research

À PROPOS DU CONTENU DE LA PRÉSENTE TRANSCRIPTION: Cette transmission télépathique fait partie des transcriptions de réunions d'étude hebdomadaires et de méditation de Rock Creek Research & Development Laboratories et L/L Research. Elle est offerte dans l'espoir qu'elle pourra vous être utile. Ainsi que les entités de la Confédération le répètent systématiquement, nous vous demandons de faire appel à votre discernement et à votre jugement lorsque vous évaluerez cette transcription. Si quelque chose sonne juste pour vous, très bien. Si quelque chose ne sonne pas juste, alors laissez-le de côté, car ni nous ni ceux de la Confédération ne souhaitent constituer une pierre d'achoppement pour quiconque.

Méditation du samedi

7 Mai 2016

Question du groupe: L'information spirituelle suggère souvent que notre croissance spirituelle est une conséquence de la souffrance que nous éprouvons et que nous ne devrions pas l'éviter en fuyant, mais plutôt qu'elle devrait être acceptée, et que nous devrions toujours essayer de renforcer notre foi et notre patience lorsqu’un catalyseur est en cours, spécialement parce que beaucoup de catalyseurs sont choisis avant l’incarnation. Une autre école de pensée affirme que nos expériences découlent de nos pensées et de nos sentiments et qu'il est de notre devoir de créer de meilleures conditions pour nous-mêmes. Cela implique que si nous n'aimons pas une expérience, disons, la pauvreté, la maladie, etc., nous pouvons la changer en concentrant et en focalisant nos pensées et sentiments. Nous pensons que les deux positions sont probablement correctes, mais il semble y avoir une contradiction entre les deux, et nous voudrions que Q'uo nous éclaire à ce sujet.*

(Retransmission par Jim)

Je suis Q'uo et je suis reconnaissant de pouvoir prendre la parole à travers cet instrument, et en ce jour, je vous salue tous dans l’amour et la lumière. C'est pour nous un grand privilège d'être appelés vers votre groupe car par ce moyen, en parlant à des entités telles que vous, nous sommes en mesure de fournir notre service au Créateur Unique. Nous voudrions vous demander, comme toujours, d'utiliser votre propre discernement lorsque vous écoutez nos paroles, d'utiliser les mots qui sonnent justes pour vous, et de mettre de côté ceux qui ne le font pas, car de cette façon, nous nous sentirons libres de pouvoir vous offrir nos opinions sans le sentiment d’une possibilité de porter atteinte à votre libre arbitre, car nous ne sommes pas ce que vous appelleriez l'autorité suprême sur toute question, mais nous partageons ce qui a été notre expérience, car nous avons parcouru le même chemin spirituel que celui sur lequel vous vous trouvez en ce jour et tous les jours. Bien que nous ayons pu avancer un peu plus loin que vous, nous parcourons toujours le même chemin poussiéreux, avec ce que vous pourriez appeler «des pieds d'argile». [1] Nous pouvons faire des erreurs et l'avons déjà fait.

Pour commencer, vous nous avez demandé s’il est approprié ou non d'accepter les traumatismes qui arrivent sur le chemin spirituel et de tenter d’apprendre de ceux-ci en se réjouissant et s’éloignant d’eux après avoir appris ce qu'ils ont à enseigner, ou bien si, éventuellement, votre obligation en tant que chercheurs de vérité est d'apporter plus d'harmonie dans votre vie, de laisser votre vie illustrer les qualités de la vérité, de la paix, de l'amour et de la puissance du Créateur Unique. Ou peut-être qu’il y a une troisième voie qui combine les deux. Mes amis, nous pouvons vous dire qu'il existe un certain type d’importance ou de qualité élémentaire dans l'apprentissage des leçons à travers ce que vous appelez « les difficultés», et en effet, nombreux sont ceux qui les ont programmées dans leur vie à cette propre fin. Vous pouvez constater qu'il existe des capacités qui vous sont apportées du fond de votre être, de cette qualité d’âme qui vous est tellement précieuse, et pourtant inestimablement et apparemment distante de vous. Elles peuvent être mises en avant par la nécessité de relever les défis qui sont les vôtres lorsque vous suivez le cours des activités de chaque jour, découvrant peut-être qu'il y a une certaine perte que vous devez assumer, un certain problème que vous devez résoudre, une certaine blessure que vous devez soigner; tout cela est ce qui constitue, dirons-nous, votre illusion de troisième densité.

Vous voyez tout autour de vous les occasions d’être témoins non seulement du Créateur Unique qui vous offre activement ces opportunités d'apprentissage, mais vous voyez également qu'il y a peut-être ce qui est exigé de vous, ce dont vous ne savez pas si vous avez ou non en vous la possibilité de le mettre en avant comme un moyen par lequel apporter des soins là où la guérison est nécessaire, pour amener de la compréhension là où de la difficulté et des blessures morales existent pour faire ce qui semble indisposer quelqu’un. Car les dysharmonies peuvent être importantes dans l'esprit, dans le cœur et même à l’intérieur de l'âme de votre propre être lorsque vous êtes aux prises avec les divers moyens par lesquels des difficultés peuvent être offertes au sein de votre illusion de troisième densité; et comme vous le savez, mes amis, elles sont nombreuses. Chacun d'entre vous a beaucoup souffert à un moment ou à un autre ou peut-être à de nombreux moments dans votre schéma de vie. Peut-être qu’il vous a souvent semblé qu'il y a une abondance de souffrances et pourquoi devrait-il y avoir davantage de souffrance? Pourquoi devriez-vous endurer une fois de plus ce vous avez ressenti comme étant terminé?

Lorsque les modèles se déplacent dans la spirale de l'infinitude qu’est votre incarnation, à l’intérieur, au travers et au-delà de l'illusion de troisième densité, vous pouvez être assurés, mes amis, que vous avez trouvé un modèle qui a été mis en place avant l'incarnation et que ce modèle possède en lui la possibilité d'être plus que ce que vous pensiez être; d’exposer des qualités dont vous n'étiez pas si sûrs d’être pourvus; de trouver de l'amour là où il semble n’y en avoir pas du tout; de trouver de l'harmonie là où il y a de la disharmonie; de trouver la guérison de plaies profondes; de clarifier de la communication qui a été étouffée, assourdie et déformée. Oui, mes amis, il y a beaucoup d’arguments en faveur de l'apprentissage par l'expérience traumatique en affrontant cette expérience «tête la première» dirons-nous dans votre langage familier: en n’essayant pas du tout d’y échapper, en n’essayant pas du tout de l'éviter, en l'accueillant comme un précieux trésor dont vous pourrez apprendre et, comme vous pourriez le dire, germer comme la graine qui est fendue plutôt violemment par l'expansion de sa propre nature intérieure, mais qui produit la fleur d'une grande beauté, le doux parfum, qui donne du plaisir à l'œil, un objectif à l'esprit, et un moyen par lequel on peut voir qu'il y a une croissance possible dans les circonstances les plus difficiles.

Cependant, mes amis, ce n'est pas la seule voie de croissance, le seul moyen par lequel vous pouvez aborder une situation qui semble difficile au-delà de la mesure.

À présent, nous allons transférer ce contact à celui connu sous le nom de Steve. Nous sommes ceux de Q'uo.

(Retransmission par Steve)

Je suis Q'uo et je suis avec cet instrument. Nous vous saluons dans l'amour et la lumière du Créateur Infini Unique en un jour qui a une signification particulière pour ceux de cette partie du pays, [2] et à un moment de l'année où il y a partout dans le pays une renaissance de toutes les forces de vie trouvant de nouvelles voies pour exprimer les anciennes voies du Créateur Infini.

Nous voudrions, à présent, attirer votre attention sur le caractère de l'expérience dont vous jouissez actuellement, qui est celui d’une opportunité; elle est l'occasion de se livrer à des activités créatives qui permettent aux complexes mental/corps/esprit tels que vous-mêmes de se réinventer et d'entrer dans cette grande aventure qu’est la Création en Elle-même. Cela implique un effort actif, et l’effort est essentiel à la nature du genre d'expérience dont vous bénéficiez à cet instant, et à cet égard elle doit être considérée comme distincte du genre d'expériences dont vous bénéficiez entre les incarnations. Nous avons exprimé cette différence comme la différence entre l'espace/temps et le temps/espace. Et dans le temps/espace qui fait partie de l’expérience par laquelle vous passez lorsque vous n'êtes pas incarnés, il vous est amplement donné l’occasion de réfléchir à qui vous êtes, à ce que vous êtes devenus, et de découvrir des indications de ce que vous souhaitez être. Dans le temps/espace il y a peu de limitations aux processus de contemplation et d’auto-réflexion, mais il y a aussi peu de possibilités pour la réalisation du plan, dirons-nous, ou pour les préférences qui commencent à prendre racine dans les profondeurs de votre être. Pour que ces changements puissent avoir lieu, l'espace/temps, qui est ce dont vous faites l’expérience pendant que vous êtes dans l'espace incarné, est un ensemble utile de conditions permettant de vivre les transformations auxquelles vous avez appris à aspirer.

Maintenant, dans la partie de l'expérience que vous appréciez actuellement, il y a une sorte de programmation qui est en place. Et nous dirions que cette programmation concerne principalement l'ensemble des limitations que vous vous êtes vous-mêmes imposées et, lorsque vous arrivez dans cette expérience, elle commence à attirer dès le moment de votre naissance, un certain type d'expériences que vous aurez ensuite l'honneur et le devoir de traiter. Nous suggérerions qu’il s’agit là d’une partie importante du caractère de l'expérience dont vous bénéficiez en vous incarnant afin de vous engager activement dans les catalyseurs, dans les réactions aux catalyseurs et dans les circonstances qui vous permettent de changer les paramètres avec lesquels les catalyseurs peuvent être accueillis. Nous vous recommanderions donc l’activité de vous engager dans le monde qui vous entoure de telle sorte que vous puissiez faire au mieux pour ce monde le, même si vous cherchez à transformer au mieux votre réaction au monde et ainsi vous transformer vous-mêmes ainsi que la petite partie de l’être des autres qui vous ont rejoints dans l’expérience de votre individualité dans cette vie.

Donc, dans la mesure où la transformation est à l'ordre du jour, ce n'est pas complètement et entièrement une simple question d’acceptation du statu quo, d'acceptation des catalyseurs donnés. Cependant, il y aura inévitablement le besoin d’une telle acceptation, du moins dans la mesure où les catalyseurs qui seront donnés seront bien ceux que vous aurez à affronter. Et nous constatons que c'est une part importante de l'échec du traitement des catalyseurs : que ceux-ci soient considérés comme inaccessibles dès le début, et donc qu’il puisse exister des cas où l'on résiste à ce qui est donné, et cela, nous pouvons dire que ce sont des catalyseurs loupés. Et pourtant, on pourrait et ferait bien, comme le dit le poète d’« Endurer les coups et les revers d’une injurieuse fortune, ou à s'armer contre elle pour mettre frein à une marée de douleurs » [3]. Car nous pouvons vous assurer que l’objet d’un catalyseur offert n'est jamais seulement d’en souffrir, mais plutôt de s'y engager afin que la souffrance soit, dans la mesure où c’est nécessaire, perçue non pas comme faisant partie de l'intention du catalyseur, mais comme un sous-produit du difficile processus de transformation du ‘soi’ que ce catalyseur a pour objectif de promouvoir. Le sens de la destinée qui émerge lorsque vous commencez à reconnaître une sorte de schéma dans les catalyseurs dont vous faites l’expérience est une indication des progrès que vous commencez à faire en apprenant qu'il y a une intention secrète imprimée dans les fibres des catalyseurs que vous recevez. Et cette intention, lorsque vous y réfléchissez dans votre état méditatif, peut être une indication de la façon dont un catalyseur pourrait être traité avec succès et comment ce catalyseur pourrait conduire à d’autres catalyseurs continuant votre croissance sur une trajectoire désirée.

Plus vous êtes capables de découvrir, même dans les situations qui créent des difficultés, même dans celles qui tendent à susciter en vous du rejet — un sentiment d'être blessé, un sentiment de colère, un sentiment de haine — nous disons que même celles-là, peuvent, s’il leur est permis de se développer dans un sens profond d'amour, celui que l'on atteint par l'acceptation, suggèrent que les catalyseurs offerts remplissent correctement leur fonction. Nous dirions qu’un catalyseur autorisé à se jouer de telle sorte qu'il vous inspire à y réagir est un catalyseur correctement reçu et vous ne devriez pas dédaigner votre inspiration dans la réaction qui vous vient par rapport à votre catalyseur, ce qui peut souvent se produire sous forme d’un effort d’amélioration des circonstances de votre vie, d’un effort d’amélioration des circonstances de la vie autour de vous et dans un effort d’amélioration des conditions du complexe sociétal dont vous faites partie. Toutes ces activités qui reflètent une inspiration d’amélioration, une inspiration d’expression d'amour, une inspiration de résolution de guérison, toutes celles-là sont des indications d'une bonne et correcte utilisation des catalyseurs.

Maintenant, il est vrai que les catalyseurs arrivent très souvent sous des formes sévères. Il est vrai qu’un catalyseur se manifeste très souvent sous une forme qui ne suggère pas immédiatement comment procéder, et que pour tout le monde, il semble que ce soit simplement quelque chose à propos duquel on ne peut rien faire, à propos duquel il n'y a rien à faire si ce n’est accepter ce qui est donné et souffrir par son don. Et nous ne nierons pas que de nombreux jours présenteront un aspect dans lequel la Création montre un visage sombre au chercheur, et pendant lesquels le chercheur intrépide pourra seulement mettre un pied devant l'autre, jour après jour laborieux dans la foi tranquille qu’à la fin de ce jour (et si ce n'est pas ce jour alors le lendemain ou le surlendemain), viendra un moment où le soleil brillera, où les oiseaux chanteront à nouveau, où le cœur bondira à nouveau de joie. En attendant, il peut y avoir le souvenir de ces expériences; il peut y avoir une lente éclosion de résolution de permettre à cette mémoire, à cette joie inextinguible, à cette aspiration inéluctable, d'avoir une place, même dans les expériences qui reflètent les catalyseurs les plus sévères, les plus difficiles, les plus confus.

Si vous êtes confus, c’est aussi une chose à laquelle vous pouvez réfléchir, et aussi certainement que le jour suit la nuit, il y a une signification qui se tapit même dans les expériences les plus dispersées et les plus déroutantes. Vous pourriez réfléchir aux éléments en jeu dans la confusion et vous pourriez vous demander ce que vous ressentez par rapport à chaque élément individuel, comment chaque élément individuel paraît relié à d'autres éléments individuels et ce que vous ressentez par rapport à la totalité de l'expérience que vous vivez en tant que confusion. Et même la confusion, si c'est le sentiment que vous en tirez, possède une sorte d'unité, possède une sorte d'intelligibilité. Car c'est, après tout, cette confusion-là et pas une autre; c'est après tout, cette douleur-là et pas une autre.

Qu'en est-il de cette douleur, pourriez-vous vous demander? Qu'en est-il de cette circonstance dans laquelle je me suis senti arraché de ma zone de confort, poussé dans un monde qui paraît inhospitalier, en face d'autres visages qui me lancent des regards hostiles, ou qui me jugent ou expriment des attentes déçues? Et moi, qui ne dispose apparemment que de peu de ressources, je semble être appelé à répondre d'une manière appropriée et pourtant sans savoir où repose cette appropriation. Même cette situation possède en elle une intégrité. Même une situation telle que celle-là est porteuse d'un message secret. Une situation comme celle-là est un catalyseur sous la forme la plus brute et appelle une réaction. On ne peut pas être simplement passif face à un catalyseur, mais il faut l'accepter activement d'une certaine manière. Est-ce de ce catalyseur que l’on doit décider, ou est-ce que c'est ce catalyseur qui décide? Il a ce sens pour ma vie future; il a cette signification concernant le service que je peux offrir. C'est un processus actif, c'est un processus de prise en main, d'interprétation et d'acceptation de ce qui est donné, mais en le faisant activement. En le faisant de telle sorte que l'on se sente ainsi motivé, que l’on se sente ainsi acteur du processus de transformation qui est en cours.

Et donc, il y a en effet une différence entre l'acceptation et l'auto-activation par rapport aux catalyseurs. Mais nous suggérons que ce sont deux côtés d'un même processus, et c’est le processus pour lequel vous vous êtes incarnés afin de le mener à bien. Vous vous êtes incarnés pour progresser et vous vous êtes incarnés pour participer à la poursuite de ce processus. Plus vous serez capables de vous associer consciemment à vos catalyseurs, plus ces catalyseurs se mettront à résonner avec les harmoniques intérieures de votre être et, par conséquent, plus vous deviendrez les auteurs de vos propres catalyseurs. Mais un catalyseur est une chose subtile, mes amis, plus subtile qu'un léger parfum accompagnant une brise d'été. Maintenant, vous le voyez, maintenant vous le sentez, maintenant vous saisissez son agréable parfum, et maintenant vous ne le faites plus. Et il est donc d’une nature telle que dès que vous pensez être maîtres de ce catalyseur, qui est celui que vous avez à traiter, vous constatez qu’une fois encore, vous ne l'êtes pas; qu’une fois de plus, il vous a laissés dépourvus de votre sens de l'autorité, dépourvus de votre sens d'être au contrôle de la situation, privés de votre sens même de l’identité. Et voilà que vous êtes confrontés au mystère de la Création dans l'instant présent, mais vous le faites en étant en possession du plus grand cadeau que la Création ait à offrir, c’est-à-dire celui de la capacité de faire partie de son auto-transformation, son événement créatif. Et si vous permettez cette créativité au sein du processus d'activation de vos ressources les plus intérieures, vous vous approchez au plus près de ce catalyseur. Et nous constatons que c'est un paradoxe qui possède une solution. Le paradoxe des catalyseurs est qu’ils semblent venir de l'extérieur, mais de manière telle qu'ils résonnent avec quelque chose à l'intérieur. Il y a, comme nous le disons, une solution, mais c'est une solution qui peut une fois encore se défaire comme elle l’a déjà fait plusieurs fois et elle vous apparaîtra sous la forme d'un paradoxe.

C'est la nature des catalyseurs, mes amis, et c'est une partie très importante de la raison pour laquelle vous vous êtes incarnés: endurer des catalyseurs dans le sens le plus fort possible et avoir accès, à titre de partie de vos ressources internes pour traiter ce catalyseur, à une simple fraction de votre être complet (et une fraction distordue, en plus) de sorte que ce sur quoi vous travaillez à n’importe quel moment donné est quelque chose de votre être que vous avez déterminé mais qui n’est pas encore équilibré. Et bien qu'il puisse sembler que vous êtes sur-équilibrés dans votre réaction à des événements individuels qui vous catalysent en réaction, cela est également grandement instructif lorsque vous êtes capables de prendre du recul, réfléchir à ce propos et commencer un processus d'assimilation à la fois de l'événement et de votre réaction à cet événement dans le sens de l’intégralité de votre expérience de vie. L’intégralité de l'expérience de vie est quelque chose dans lequel vous pouvez demeurer dans l'état méditatif, dans lequel vous pouvez demeurer lorsque vous vous rassemblez lors d’événements comme celui-ci avec d'autres et mêlez vos états méditatifs d'une manière qui fournit un catalyseur de guérison pour tous ceux qui sont présents. Vous nous offrez un catalyseur similaire, bien que vous ne le sachiez peut-être pas, et c'est un grand cadeau pour nous lorsque vous nous invitez à participer à cette méditation, à cette pratique de recherche en groupe, car elle catalyse notre croissance ainsi que la vôtre propre. Nous vous sommes reconnaissants, mes amis.

Nous sommes ceux de Q'uo, et nous quittons à présent cet instrument dans l'amour et dans la lumière du Créateur Infini Unique et revenons à celui qu'on appelle Jim pour demander s'il y a des questions supplémentaires dans vos esprits. Je suis Q'uo. Adonai, Adonai, Adonai.

(Retransmission par Jim)

Je suis Q'uo et je suis à nouveau auprès de cet instrument. Nous sommes heureux de pouvoir nous offrir dans la tentative de parler de toutes autres questions que ceux ici présents pourraient avoir pour nous. Y a-t-il une question maintenant?

Gary: Q'uo, Todd demande: "Lorsque nos proches se sont éteints, est-il possible qu'ils entendent nos pensées et ressentent nos sentiments pour eux? Par exemple, si nous allons sur la tombe d'un grand-parent ou d'un parent et que nous concentrons nos pensées et sentiments envers eux, si on leur «parle» alors mentalement, y a-t-il une chance qu'ils reçoivent nos messages d'amour?

Q'uo: Je suis Q'uo et j’ai pris connaissance de votre question, mon frère. C’est en effet ainsi: ceux qui ont transité de l'illusion de la troisième densité vers le monde de l’esprit restent en contact avec ceux qu'ils ont laissés derrière eux, pour les moments, comme vous l'avez dit, où il y a une préoccupation, un souci, un sentiment d'amour souhaitant être communiqué, ou autres choses similaires, car ils ont des liens avec des entités qui leur ressemblent, non seulement dans le monde de l'illusion de la troisième densité, mais aussi dans le monde de l'esprit où il y a également des familles et regroupement d'entités qui se déplacent harmonieusement ensemble, en apprenant les différentes leçons de cette densité dans laquelle se fait le choix de servir autrui ou le ’soi’. Si l'on se préoccupe de la création d’un tel contact, parler simplement à partir du cœur, peut-être dans un endroit familier pour vous et le proche, ou significatif pour les deux, est un bon moyen d'établir ce contact.

Y a-t-il une autre question, mon frère?

Gary: George demande: "Peut-on commenter le sujet de la dépendance à la pornographie. C'est un problème avec lequel j'ai été aux prises, comme beaucoup d’autres de ma génération.

Q'uo: Je suis Q'uo et j’ai pris connaissance de votre question, mon frère. Dans votre société, il y a ce qu'on pourrait appeler une quantité de messages variés concernant ce niveau d'expérience très basique. Le centre d'énergie de rayon rouge est celui qui concerne à la fois la survie et les activités sexuelles de l'entité: la reproduction et l’éducation des jeunes, dirons-nous. Dans votre culture, les activités sexuelles sont également utilisées le plus souvent dans les domaines de la publicité, cherchant à vendre n’importe quel produit par l'expression et le vécu d’activités sexuelles. Les entités qui connaissent ces expériences, observant la programmation des parents, dirons-nous, savent que les activités de nature sexuelle doivent être évitées, doivent être abandonnées, doivent être ignorées parce qu’un certain stigmate y est attaché, dirons-nous, ce qui a souvent comme résultat chez ceux qui ont une curiosité naturelle, d'être distordus dans leur propre observation de cette activité. Pour avoir une opportunité de travailler sur cette distorsion, nous recommandons l'état méditatif et aussi, dirons-nous, la collecte de saines informations provenant de sources qui fournissent de telles informations, car de nombreuses personnes dans votre culture ont une vision très saine de telles activités et l’ont partagée sous forme de vidéos, sous forme de livres, sous forme de conférences. Nous suggérons d'informer le mental ainsi que le cœur et l'âme, de la nature saine de ces activités de sorte qu’il ne soit pas nécessaire de s'engager dans le visionnage secret de représentations sordides de ces expériences très saines et nécessaires.

Y a-t-il une autre question, mon frère?

Gary: Pas de moi, merci Q’uo.

Q’uo: Je suis Q’uo. Quelqu’un a-t-il une autre question au sein de ce cercle de recherche aujourd’hui ?

(Longue pause)

Je suis Q’uo et à présent nous voudrions à nouveau offrir une chance pour une dernière question.

C: J'ai une question. Un certain nombre des personnes avec qui je travaille sont identifiées dans notre culture comme des «personnalités antisociales», sont nommées «sociopathes», et on les considère souvent comme n'ayant pas de conscience, et qu’il n'y a pas beaucoup à faire pour elles en ce qui concerne la réinsertion et en faire des membres productifs de notre société. Et je me demande si vous pourriez faire un commentaire sur cette classification de personnes : s’agit-il d’un principe spirituel, de personnes de type ’service de soi’ ou de quelque chose d'autre?

Q'uo: Je suis Q'uo et j’ai pris connaissance de votre question, ma sœur. Il est assez difficile de répondre à la situation que vous décrivez dans un sens qui pourrait apporter une clarification à une situation qui est des plus confuses dans le complexe mental/ corps/esprit d'une entité telle que celle que vous décrivez comme étant sociopathe. Nous sommes conscients qu'il y a des entités qui ont cette séparation du ‘soi’ partout en elles dans le sens d’entités orientées négativement, et dans de nombreux cas, c'est bien le cas d'une telle entité sociopathe. Il y a un désir de dominer et contrôler l’entourage. Cependant, nous constatons qu’il y a dans la plupart des cas, nous dirons, une configuration mentale construite de manière à ce qu'une certaine opportunité soit présentée à l'entité afin de faire face aux réactions de l’entourage dans un sens qui serait, dirons-nous, sous-jacent à une nature qui s’appuie fortement sur la discipline, à l'acceptation de certaines limites et à une expression du ‘soi’ d'une manière qui ne porte pas atteinte au libre arbitre d’autrui. Il y a de la difficulté pour une telle entité, dirons-nous, à respecter ces exigences pour son propre traitement, comme vous pourriez l'appeler.

Nous constatons que, pour une telle entité, il est le plus souvent utile d'avoir une relation avec une autre entité qui soit de nature fusionnelle, ce genre de nature que de telles entités ne sont habituellement pas en mesure d'expérimenter au cours de leurs premières années, voire tout au long de l’incarnation entière. La capacité de se révéler soi-même pleinement à autrui, dans la représentation honnête des émotions, des pensées et des désirs, constitue souvent une aide pour une telle entité. Et pourtant, lorsque cette entité est dans une situation dans laquelle un autre ‘soi’ l'approche de cette manière, sans la capacité de respecter le besoin préalable de limites, de clarté, et ainsi de suite, on constate que souvent l'entité décrite comme sociopathe profitera de la situation et exprimera sa propre nature sociopathique envers celui qui cherche à la servir. Nous constatons donc que l'entité qui exprime ces qualités cherche souvent et en général, dirait-on, à s’isoler ou se séparer des autres, de sorte qu’elle doit être dans une institution et réaliser que le ‘soi’ est tellement hors des limites qu’il doit pouvoir se redéfinir lui-même ou exister dans les limites étroites d’une situation institutionnalisée. Nous sommes désolés de ne pas pouvoir proposer d’exemples plus concrets ou de manières selon lesquelles une telle entité peut être abordée de manière aimante, mais les entités programment de telles expériences afin de voir comment elles peuvent exister sans la qualité que vous appelleriez l'amour et comment elles seront en mesure de produire d'autres qualités en elles-mêmes qui pourraient éventuellement compenser ainsi en proposant un substitut.

Y a-t-il une autre question sur ce sujet ma sœur?

C: Non, c’est vraiment très, très utile. Merci beaucoup.

Q'uo: Nous sommes ceux de Q'uo et nous vous sommes reconnaissants également, ma sœur. Nous allons proposer une ultime question à ceux qui pourraient être hésitants à questionner.

Steve: Merci Q’uo, merci.

Q’uo: Nous sommes ceux de Q'uo et nous sommes très reconnaissants à chacun de vous, mes amis. Comme nous l'avons mentionné au début de cette réunion, nous sommes en mesure d’apporter nos services uniquement parce que vous nous invitez à le faire. Sans votre invitation, nous n'aurions pas d’existence dans ce cercle de recherche et aucune occasion de servir le Créateur Unique. Nous sommes conscients que chacun à l’intérieur du cercle a beaucoup d'inquiétudes pesantes dans le mental, peut-être pesantes également sur le cœur. Nous rappelons à chacun de vous que vous êtes bien plus que ce que vous croyez être, que lorsque vous invoquez l'esprit du Saint-Esprit, le Créateur Unique, l’entité connue comme le Fils, Jésus le Christ, quelle que soit votre préférence, il y a de l’aide disponible, que de la subsistance peut être donnée dans votre état de méditation, de contemplation, de temps de prière. Demandez cette aide; Demandez et vous recevrez. Encore une fois, nous vous remercions, mes amis. Nous sommes connus de vous comme étant ceux de Q'uo. À présent, nous prenons congé de cet instrument et de ce groupe, vous laissant tous comme nous vous avons trouvés, dans l’amour et la lumière, car il n'y a rien d’autre que l'amour et la lumière, mes amis, en vérité. Nous sommes ceux de Q'uo, Adonaï, Adonaï Vasu Borragus.

*Merci à Scott T. pour l’envoi de sa question.

 

[1] Wikipédia: "« des pieds d'argile » est une expression habituellement utilisée pour désigner une faiblesse ou un défaut de caractère, en particulier chez des personnes éminentes".

[2] La date de cette retransmission coïncide avec la « Kentucky Derby horse race 2016 » (course de chevaux du Kentucky de 2016), un événement festif généralement considéré comme une grande fête par les habitants de Louisville.

[3] Shakespeare: Hamlet, Acte III, Scène I

(traduction d’André Gide)
Endurer les coups et les revers d’une injurieuse fortune,
Ou à s'armer contre elle
Pour mettre frein à une marée de douleurs

  Skip Navigation Links

Copyright © 2017 L/L Research